Conseils carrière industrie

Conseils utiles pour travailler dans l'industrie pharmaceutique avec succès

1. Carrière commerciale ou administrative dans les laboratoires pharmaceutiques (sans la recherche)

Travailler :
1. Dans le commerce (marketing, vente, service scientifique):
Pour faire une carrière commerciale dans un laboratoire pharmaceutique il y a plusieurs possibilités.
Travailler par exemple au début comme visiteur médical (délégué médical, aux USA appelé pharmaceutical representative ou rep). Métier intéressant pour développer les softs skills : intelligence émotionnelle, vente, négociation, force de conviction,... ou comme product manager (PM) [très bien pour les créatifs et rigoureux scientifiquement] ou encore comme conseiller scientifique (medical adviser) [job très très axé sur la science et le côté médecine, intéressant pour les vrais scientifiques].

2. Dans l'administration :
Un pharmacien peut aussi travailler dans l'administration pharmaceutique comme dans les affaires réglementaires, c'est-à-dire à l'enregistrement des dossiers pour le médicament.
Ce travail demande beacoup de rigueur, principalement scientifique et juridique. Peu intéressant pour les personnes créatives désirant amener une valeur ajoutée dans le développement d'idée (dans ce cas mieux vaut aller dans le marketing).

Bons conseils :
La chance permet de faire un de ces jobs, éventuellement l'idée de commencer au "bas de l'échelle" comme visiteur médical (délégué médical ou représentant) permet de mieux comprendre le marché (benchmarking) surtout très utile pour travailler dans la vente ou le marketing mais une possibilté peut aussi consister à devenir directement assistant marketing ou conseiller scientifique (medical adviser).
Il n'existe pas un plan de carrière précis. Toutefois compléter par une formation commerciale (marketing, MBA,...) peut s'avérer très recommandée surtout pour être engagé. Il existe toujours un conflit entre avoir une formation pratique ou plus scolaire, l'idéal serait bien sûr de combiner les deux voies.

Dans quelles entreprises de Suisse puis-je travailler ?
Dans tous les laboratoires pharmaceutiques travaillant en Suisse :

Il s'agit souvent de postes de visiteur médical, product manager (PM), key account manager, chef de vente, medical adviser, directeur, affaires réglementaire ...
Notons que le siège de ces entreprises se trouve souvent dans les grandes villes suisses (Zurich et Bâle surtout mais aussi Genève, Zoug, Berne et la région de Lugano).

Le bon conseil carrière internationale pour pharmacien :
La profession de pharmacien dans l'industrie n'est pas toujours reconnue (à part dans la gestion de la qualité ou la recherche galénique), un "zig zag" (travailler à différents endroits dans le monde, actuellement surtout aux Etats-Unis, près de 40% du chiffre d'affaire et parfois plus de la moitié du bénéfice de toutes les grosses pharma [Novartis, Pfizer, Sanofi-Aventis, Astra,...], le plus gros marché au monde. Travailler aussi en Asie : Chine, Japon, Brésil ou Inde peut être l'avenir) et la connaissance des langues sont souvent fortement recommandés.
Une constante motivation pour de la formation continue dans différents domaines (économie, science, technologie, Internet, marketing, politique...), un réseau (networking) solide et bien sûr de la chance sont autant d'atouts nécessaires, à notre avis, pour faire une carrière intéressante et ambitieuse dans l'industrie pharmaceutique.

 

Le bon conseil carrière Suisse pour pharmacien :
La profession de pharmacien dans l'industrie (au niveau commercial) à un niveau cadre ou cadre supérieur (product manager, key acount, medical adviser,...), demande dans 99% des cas une bonne (voire très bonne) connaissance de l'allemand et si possible du suisse allemand. Avec 7.3 millions en Suisse, plus de 5 millions parlent le suisse allemand (un dialect malheureusement pour les francophones difficile à comprendre et à parler de l'allemand). Le français est également important mais il n'est parlé "que" par 1.6 millions de personnes. L'italien, très accessoire sur le marché suisse, avec 300'000 habitants (dans le canton du Tessin) est certes très utile en Italie (60 millions d' habitants) mais très peu en Suisse (à part dans la fonction publique).







Voir aussi notre Interview exclusif de la directrice de Sandoz Suisse pour davantage de conseils pour une carrière dans l'industrie.

2. Carrière dans la recherche

Introduction
- Pour faire une carrière dans la recherche il est en général conseillé de faire un doctorat. En Suisse on peut en faire un en pharmacie à Genève, Zurich (EPFZ) ou Bâle. Il faut compter 4 à 5 ans. Les branches qui "marchent" forts pour les pharmaciens sont la phytothérapie, la galénique, l'analyse et la chimie thérapeutique

Il peut être également conseillé de faire un post-doctorat, par exemple aux Etats-Unis, le pays leader dans la recherche et le développement. Il faut compter 1 à 2 ans.

Texte écrit par: Xavier Gruffat, Pharmacien, Mise à jour en mars 2014


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news