Drogue GE - Les consommateurs de crack ont doublé en une année à Genève


GENEVE - Genève est confrontée à une inquiétante progression de la consommation de crack sur son territoire. Entre 2021 et 2022, les adeptes de cette drogue "hautement addictive" ont doublé, a indiqué lundi, dans un communiqué, le département de la sécurité, de la population et de la santé (DSPS).


Selon le département, cette hausse spectaculaire est liée "à l'arrivée de "fabricants-trafiquants", avec pour résultat une drogue facilement accessible à un prix bas "jamais connu auparavant". Avec pour résultat que Genève est la ville romande qui compte le plus de passages pour crack dans sa salle de consommation.

Le crack peut détruire rapidement la personne qui en inhale. Une étude de la direction générale de santé a permis de mieux cerner le profil des consommateurs de la drogue. Presque 100% d'entre eux sont sans emploi, 17% dorment dans la rue et 23% souffrent de troubles du sommeil. Enfin, 70% présentent des problèmes bucco-dentaires.

En outre, l'étude montre que parmi les usagers du crack, il existe de nombreux consommateurs occasionnels. Nombreuses sont aussi les personnes qui prennent d'autres substances. "Le constat d'une consommation occasionnelle vient contrecarrer l'idée que le crack induit automatiquement une consommation impulsive et compulsive".

Pour faire face à l'afflux de consommateurs, des mesures ont été prises par les autorités genevoises. Ainsi, le matériel de consommation de crack est désormais pris en charge pour réduire les risques. Un dispositif de "Sleep-in" a également été installé au sein du local de consommation Quai 9, près de la gare de Cornavin.

Le 8 Mai 2023. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne clinicien/ne, Marin-Epagnier (NE)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite du vendredi