Rôle clé des pharmaciens dans le sevrage tabagique


Les pharmaciens peuvent aider à arrêter de fumer selon une étude publiée dans l'article Closing the Tobacco Treatment Gap, extrait du numéro spécial du 10e anniversaire du journal Pharmacy (DOI : 10.3390/pharmacie12020059). Les résultats fournissent des informations précieuses sur la façon de mettre en œuvre des services de sevrage tabagique au sein des pharmacies communautaires. Les pharmaciens peuvent ainsi jouer un rôle crucial pour remédier au manque d’accès aux outils de sevrage tabagique.

En effet, le tabagisme reste l’une des principales causes de décès évitables. Bien que les deux tiers des fumeurs souhaitent arrêter de fumer, de nombreuses personnes qui tentent d’arrêter par elles-mêmes n’y parviennent pas. Pour combler cette lacune, l’étude a exploré la manière dont les pharmaciens et les employés en pharmacie pourraient contribuer à fournir un soutien au sevrage tabagique.

Accès élargi aux services de sevrage tabagique

Les pharmacies communautaires constituent des partenaires importants pour élargir l'accès aux services de sevrage tabagique selon Elisa Tong, interniste à l'UC Davis Health et directrice du Tobacco Cessation Policy Research Center du centre de lutte contre le cancer. La loi californienne autorisant les pharmaciens à fournir l'outil de sevrage est entrée en vigueur en 2014. En vertu de cette loi, les pharmaciens peuvent fournir toutes les formes de thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) sans ordonnance du fournisseur.

Les pharmaciens éligibles doivent suivre deux heures de formation sur le tabac et suivre le protocole approuvé par l'État, qui consiste à examiner la consommation actuelle de tabac des patients et leurs tentatives antérieures d'arrêt, ainsi qu'à déterminer la pertinence de la TRN, fournir des conseils en matière de médicaments et s'adresser aux patients ou les orienter vers des conseils comportementaux. L'abandon du tabac est intégré aux programmes des écoles de pharmacie californiennes depuis 2000, et de nombreux autres programmes de formation sont disponibles pour les pharmaciens.


Services à succès

Suite à cette formation sur le traitement du tabac, les recherches ont montré que les pharmacies avaient pu lancer avec succès des services de sevrage. Cette réussite est due à la compatibilité de ce service avec les flux de travail existants, l'adhésion du personnel et le rôle crucial des différents techniciens en pharmacie.

Des efforts de recherche continus sont en cours pour étudier les stratégies de mise en œuvre des politiques, notamment en ce qui concerne le remboursement des pharmaciens. La loi californienne autorise Medi-Cal et les assurances privées à payer les pharmacies pour des services améliorés, notamment l'éducation et la gestion des médicaments.

« Les pharmaciens et les techniciens en pharmacie jouent un rôle central en fournissant un soutien efficace au traitement du tabac et à d'autres problèmes de santé connexes », a déclaré Robin Corelli, membre du corps professoral de pharmacie de l'UC San Francisco et co-auteur de l'étude. « Faire partie de la communauté locale est important et nous avons besoin de modèles durables pour fournir ces services. »

Suppression des obstacles

Étant donné que 89 % des Américains vivent à moins de huit kilomètres d’une pharmacie communautaire, celles-ci peuvent constituer des endroits pratiques pour recevoir des services de soins de santé. Les pharmaciens se sont révélés efficaces pour aider les patients à arrêter de fumer. Ils peuvent atteindre les patients non assurés et sous-financés ainsi que les patients vivant dans les zones rurales qui pourraient rencontrer des obstacles pour accéder aux soins primaires. Cependant, l’étude a montré qu’il existe certains obstacles à l’efficacité des programmes de cessation pharmaceutique.

En effet, la recherche a montré que les complexités de facturation, les limitations des logiciels et les lacunes en matière de formation pour gérer les cas complexes des patients posent toutes des défis à la mise en œuvre réussie des services de sevrage tabagique dans les pharmacies.

Cependant, les données recueillies impliquent un modèle de soins de santé avant-gardiste dans lequel les pharmaciens et leur personnel peuvent jouer un rôle fondamental et dynamique dans la gestion locale de la santé et, en fin de compte, dans la formation d'une population en meilleure santé. L'étude constitue une ressource précieuse pour les décideurs politiques, les professionnels de la santé et les parties prenantes dans les efforts de santé de la population visant à lutter contre le tabagisme.

Le 26 avril 2024. Sources : étude publiée dans l'article Closing the Tobacco Treatment Gap, extrait du numéro spécial du 10e anniversaire du journal Pharmacy (DOI : 10.3390/pharmacie12020059). Communiqué de presse en anglais de l’étude (via Eurekalert.org). Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne clinicien/ne, Marin-Epagnier (NE)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite du vendredi