PUBLICITE

L'épidémie de grippe 2017/18 a été la plus forte depuis l'an 2000

PUBLICITE

BERNE - Chaque épidémie de grippe est unique par son intensité, sa durée et ses effets sur la santé publique. Mais l'épidémie de 2017/2018 a été particulièrement marquée en étant la plus intense depuis l'an 2000, selon l'OFSP qui a publié un rapport le 6 août 2018. Les bébés et petits enfants (0 à 4 ans) ont été les plus touchés par la grippe.

4% des Suisses

Pendant toute la saison grippale, soit de la semaine 40/2017 jusqu'à la semaine 16/2018 (c'est-à-dire du 1.10.2017 au 21.4.2018), on estime que 330'700 personnes (4% de la population suisse) ont consulté un médecin de famille pour une grippe ou des symptômes qui y ressemblent.

Cela correspond à une incidence saisonnière totale de 3950 premières consultations médicales pour 100'000 habitants. Il s'agit tout simplement de la plus forte incidence saisonnière totale enregistrée en Suisse depuis l'an 2000. Elle est environ 46% supérieure à la moyenne des dix saisons précédentes (2'698 consultations pour 100'000 habitants).

Comme l'indique le rapport de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) publié lundi 6 août 2018, environ 3,7% de la population suisse a reçu des soins primaires pour des symptômes pseudo-grippaux pendant la période de l'épidémie, c'est-à-dire la période pendant laquelle le seuil épidémiologique a été dépassé.

L'épidémie a duré anormalement longtemps

L'épidémie a duré 15 semaines. Le premier pic a culminé à la semaine 2/2018 avec 358 consultations pour 100'000 habitants, avec un pic secondaire à la semaine 4/2018 avec 352 consultations pour 100'000 habitants. Une saison grippale avec deux pics n'est pas habituelle.

Ces incidences hebdomadaires maximales ne sont pas exceptionnellement élevées, les incidences étaient toutes plus élevées au cours des saisons 2008/09, 2012/13, 2014/15 et 2016/17. La forte incidence globale de l'épidémie de 2017/18 n'est donc pas due à une incidence hebdomadaire supérieure à la moyenne, mais à une période de 15 semaines supérieure à la moyenne. En moyenne, les épidémies enregistrées en Suisse au cours des dix dernières saisons ont duré 10,5 semaines (sans compter la pandémie de 2009/10).

Les plus petits, les plus touchés

L'incidence globale la plus élevée a été enregistrée avec 6258 consultations liées à la grippe pour 100'000 habitants chez les 0-4 ans, la plus faible dans le groupe d'âge des plus de 64 ans (seniors) avec 2549 consultations pour 100'000 habitants.

La vague de grippe peut se propager géographiquement dans une certaine direction, selon le sous-type de virus, la vitesse de propagation de l'épidémie et d'autres facteurs. Au cours de la saison 2017/2018, l'épidémie de grippe s'est produite dans les régions à des moments différents et sans direction de propagation continue.

Le pic était déjà atteint dans les régions 1 (GE, NE, VD, VS) et 6 (GR, TI) dans la semaine 1/2018, mais dans la région 4 (LU, NW, OW, OW, SZ, UR, ZG) seulement dans la semaine 8/2018.

Amérique du Nord

L'épidémie de grippe de 2017/18 a également duré extrêmement longtemps dans la plupart des autres pays européens. L'Amérique du Nord a également connu une grave épidémie de grippe au cours de la saison 2017/18. Aux États-Unis, l’épidémie de grippe a été la plus grave de cette dernière décennie, comme l’a relevé le Wall Street Journal dans plusieurs éditions de 2018 ainsi que la Mayo Clinic.


Le 6 août 2018. Sources : ATS. Adapté et traduit par Xavier Gruffat (Pharmacien), Mayo Clinic, The Wall Street Journal. Remarque : Pharmapro Sàrl est client de l'ATS-Keystone en allemand. Crédits photos et infographies : Fotolia.com et Pharmapro.ch. Technologie : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch) et Pharmapro Sàrl.

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news