Prix des médicaments - L'OFSP estime les économies à 250 millions entre 2020 et 2022


BERNE - L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a baissé en 2022 le prix d'un peu plus de 300 médicaments disponibles en Suisse de 10% en moyenne. Cela a permis d'économiser 60 millions de francs. Pour l'ensemble de la période de réexamen triennal 2020-2022, les économies sont estimées à au moins 250 millions.

Depuis 2017, l'OFSP analyse chaque année un tiers des médicaments de la liste des spécialités, remboursés par l'assurance obligatoire de soins. Les critères sont l'efficacité, l'adéquation et l'économicité.

En 2022, l'OFSP a contrôlé le dernier tiers des médicaments figurant sur la liste, indique-t-il jeudi dans un communiqué. Il s’agit notamment de médicaments utilisés en infectiologie, en ophtalmologie et pour les maladies cardio-vasculaires.

L'office a ordonné des baisses de prix pour plus de 50% des préparations originales examinées. Aucune baisse n'était nécessaire pour les autres produits: ils restaient en effet économiques en comparaison avec les prix pratiqués dans les pays de référence et d'autres médicaments.

Parallèlement, les prix seront également réduits pour 57% des génériques. Les baisses de prix des préparations examinées seront mises en oeuvre le 1er décembre. L'OFSP achèvera dans les prochains mois l'examen des médicaments qui n'ont pas encore été contrôlés.

Les résultats communiqués jeudi marquent la fin du deuxième cycle de contrôles. Les premiers réexamens réalisés entre 2017 et 2019 avaient permis de dégager des économies d’environ 470 millions de francs.

Le cycle de réexamen triennal recommencera l'an prochain. Comme en 2017 et en 2022, les contrôles porteront notamment sur les prix des médicaments utilisés en gastroentérologie et en oncologie.

Près de 8 milliards de francs par an

Les prix des médicaments sont un important facteur de coûts dans l'assurance obligatoire de soins. Selon les données de la faîtière Santésuisse, ils ont augmenté de 4 à 7% au cours des dix dernières années. En 2020, les dépenses en médicaments à la charge des caisses maladie se sont élevées à 7,6 milliards de francs, un nouveau record.

Les médicaments coûtent également nettement plus cher en Suisse que dans les pays voisins. Pour les génériques, le prix est même doublé. Le renforcement du franc suisse a en outre encore renchéri le prix des médicaments. Environ 3000 préparations figurent sur la liste des spécialités remboursées par les caisses maladie.

Le 3 novembre 2022. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Assistant/e en pharmacie, Biel

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter