PUBLICITE

Prix Nobel de médecine 2018 à l'immunothérapie

PUBLICITE

STOCKHOLM - Cette année le prix Nobel de médecine (ou physiologie) est revenu au chercheur américain James P. Allison actuellement de l’Université du Texas, mais il a réalisé ses recherches à l’Université de Californie à Berkeley et au Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York, et au chercheur japonais de l’Université de Kyoto Prof. Tasuku Honjo.

Ce duo de lauréats a travaillé de manière isolée sur l’immunothérapie, une méthode de traitement du cancer révolutionnaire qui utilise les défenses du propre corps pour lutter contre les tumeurs. Les cellules tumorales se développent en se faisant passer pour des cellules normales et ne sont en général pas identifiées par le système immunitaire comme les lymphocytes T. Avec l’immunothérapie et suite notamment aux travaux de recherches dans les années 1990 de ces deux scientifiques, il est possible d’activer son propre système immunitaire en stimulant les lymphocytes T pour éliminer les tumeurs.

Le scientifique américain James Allison a découvert un récepteur se trouvant sur les lymphocytes T appelé CTLA4 qui agit comme un frein. En bloquant ce récepteur avec un anticorps, il est possible de guérir certaines tumeurs en activant les lymphocytes pour attaquer des cellules tumorales. Le chercheur japonais a travaillé lui sur une protéine PD1 qui permet aussi d’agir sur les lymphocytes T en les rendant actives dans certaines situations. Pour l’Académie Suédoise qui a attribué ce prix le lundi 1er octobre 2018 et qui s’est exprimé à ce sujet sur Twitter, l’immunothérapie est un point de repère (landmark) important dans la lutte contre le cancer.

Le prix est doté de neuf millions de couronnes suédoises (environ 900'000 francs suisses). L'an dernier, les trois chercheurs américains Jeffrey Hall, Michael Rosbash et Michael Young avaient reçu le prix pour leurs recherches sur l'horloge interne chez l'homme. Les gagnants vont chercher chaque année (sauf exception par exemple pour raisons médicales) leur prix le 10 décembre, jour de la mort d’Alfred Nobel qui est à l’origine du plus prestigieux prix scientifique au monde.

Le 1er octobre 2018. Par Xavier Gruffat (Pharmacien). Sources : The New York Times, The Wall Street Journal, Le Figaro, ATS, Creapharma.ch

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news