Délégué médical

Délégué médical

délégué médicalLe délégué médical, appelé aussi représentant médical ou visiteur médical (en France surtout) est une profession qui consiste à représenter l'entreprise pour laquelle il travaille en visitant un médecin ou un autre professionnel de santé (pharmacien, dentiste, etc). Lire aussi: les différents noms du délégué médical ou pharma (sur notre blog pharmama)

Le délégué médical est en général relié dans l'organigramme interne de l'entreprise aux ventes et/ou au marketing. Dans des petites entreprises les ventes et le marketing sont souvent identiques, le service de marketing ayant pour but dans ce cas de stimuler les ventes. Dans des grandes entreprises (grands laboratoires pharmaceutiques ou "big pharma") les délégués médicaux sont davantage en lien direct avec un chef de vente, ce dernier travaille bien entendu en étroite collaboration avec le marketing.  Dans ce cas le marketing n'a pas comme unique but de favoriser les ventes mais effectue aussi par exemple des études de marché et travaillera sur le lancement de nouveaux produits.

Le délégué médical est donc principalement un vendeur mais avec quelques particularités, en particulier le délégué médical qui visite les médecins. En effet en Suisse romande (en Suisse allemande la loi est différentes dans certains cantons) le médecin n'est pas autorisé à vendre directement les médicaments aux patients. De ce fait le visiteur médical n'est pas un vendeur classique, qui le soir il peut rentrer chez lui et compter les ventes faites dans la journée. Le délégué doit attendre souvent quelques semaines pour que des sociétés spécialisées (ex. IMS Health) communiquent sur les ventes effectuées en pharmacie dans la région où le délégué médical opère.
Autrement dit le délégué médical est davantage un "vendeur indirect" et a pour mission d'influencer les médecins à prescrire.

Délégué médical de médecins  (qui va visiter les médecins)
Description du métier
Un visiteur médical doit visiter un certain nombre de médecins au cabinet ou dans un hôpital dans la région où il travaille, certaines entreprises pharmaceutiques fixent par exemple à 6 le nombre de  visites de médecins à effectuer chaque jour. La visite dure en général une dizaine de minutes, parfois plus et souvent moins si le médecin est très pressé. Pendant ce temps le délégué médical va par exemple présenter aux médecins les nouvelles études concernant un ou plusieurs médicaments (en général une entreprise a plusieurs médicaments dans son portefeuille ou pipeline de produits) et l'informer également des nouveautés (nouveau traitement, nouvelle forme galéniques). Il s'agira pour le délégué médical  d'avoir une relation de confiance et presque d' "amitiés" (pour les meilleurs délégués médicaux) sur le long terme avec le médecin, c'est pourquoi un délégué essayera d'avoir un contact avec le médecin le plus de fois possible pendant l'année (au cabinet, dans des congrès, dîners de travail, par lettre, etc).
Le délégué médical devra aussi transmettre aux autorités compétentes (par ex. Swissmedic) par un formulaire tous les effets secondaires ou interactions non mentionnés sur la notice des médicaments qu'il représente. En général c'est le médecin qui informera le délégué médical. Dans les faits, cette tâche est assez peu fréquente, car le médecin lui-même doit signaler aux autorités tout effet indésirable qui n'est pas mentionné ou incomplet sur la notice du médicament.

Formation à avoir
En général il n'existe pas une formation type pour devenir délégué médical. Bien entendu il faut avoir une formation (apprentissage, formation HES, université, etc). On observe que beaucoup de délégués médicaux proviennent des professions paramédicales comme assistante en pharmacie, droguiste ou infirmière. Parfois on trouve aussi des délégués médicaux avec une formation universitaire (médecine, pharmacie) mais en général il s'agit d'une étape pour devenir cadre dans l'industrie pharmaceutique et ils restent que quelques mois ou années dans cette position.

Une relation business to business
Le travail de représentant médical s'inscrit dans une logique de business to business (BtoB), il existe différentes techniques ou tactiques pour favoriser les ventes dans le domaine BtoB.  La logique de vente est légèrement différente du business to consumer (BtoC), dans ce dernier cas la promotion et la diffusion jouent un rôle plus encore important qu'en BtoB.
En BtoB il s'agira d'avoir une relation plus personnelle avec le client final (ici le médecin). Une technique très utilisé consiste à délivrer un certains nombre de cadeaux aux clients. Cela peut commencer par des classiques stylos ou Post-it pour rappeler la marque du médicament ou produit ou des cadeaux plus chers comme un bon repas ou un voyage pour un congrès médical. Il faut noter que la plupart des pays, la Suisse aussi, a commencé à davantage réguler ce lien entre l'industrie pharmaceutique et les médecins afin d'éviter trop de dépenses de marketing pour leur système de santé. Alors que la plupart des états sont en crise ou du moins avec le vieillissement de la population ont des difficultés croissantes à payer toutes les dépenses de santé il est logique qu'une certaine régulation ait eu lieu. Car à la fin payer par exemple un vol en classe affaires pour un Professeur d'Université de Médecine jusqu'à Los Angeles puis quelques jours d'hôtel peut représenter un coût important. Il s'agit de l'argent des contribuables suisses par l'intermédiaire de leur primes d'assurance maladie qui indirectement payent ces coûts de marketing.  Relevons aussi qu'avec la part croissante des génériques et justement une pression politique sur le prix des médicaments, les industriels ont naturellement moins de moyens pour des dépenses importantes de marketing (par exemple payer un voyage à un médecin).
Une certaine sagesse s'est installée avec toutefois quelques zones grises. La Suisse étant une économie libérale, trop de régulation pourrait aussi perturber la liberté d'entreprendre de l'industrie pharmaceutique, on le rappelle très importante pour le PIB suisse. Le système actuel semble être un juste compromis.
Il faut aussi savoir qu'en plus du contact personnel du délégué médical dans le cabinet du médecin, l'industrie pharmaceutique organise  et sponsorise des congrès avec des cours de formation continue pour les médecins. Dans ces occasions les industriels du médicament ont en général des stands pour communiquer sur leur marque et là aussi distribuer quelques cadeaux et un peu de nourriture (cafés compris).
Notons que le délégué médical a en général une voiture de fonction, un ordinateur pour faire un rapport après chaque visite et des frais de téléphones et  internet, le tout à la charge de l'entreprise.
Il a besoin du téléphone (fixe et mobile), car dans certaines entreprises le représentant médical devra lui-même prendre les rendez-vous pour visiter le médecin, cela dit certaines sociétés externalisent ce travail.

Avantages du métier
En général les personnes qui exercent ce métier (droguiste, délégué médical, infirmières, etc) ont la possibilité d'augmenter de façon importante leur salaire par rapport à s'ils exerçaient leur métier de base.
Le délégué reçoit aussi une voiture de fonction, des frais pour le repas de midi et pour ses dépenses d'Internet et de téléphone. Il s'agit d'un complément au salaire non négligeable.
Le délégué a aussi une certaine liberté dans l'horaire, parfois il devra se lever tôt mais dans d'autres cas il pourra organiser sa journée et se lever plus tard. La journée de travail en moyenne ne dépasse pas 8 heures et probablement avec une bonne organisation peut dans certaines entreprises représenter 6 heures de travail par jour (cela dit avec l'optimisation des coûts dans chaque entreprise, cette "belle époque" est peut-être révolue).
Un délégué médical aura en général la possibilité de devenir un jour chef de vente, voire parfois chef de produit (product manager), même si ce dernier métier est davantage réservé aux personnes ayant étudié le marketing (et la science comme la biologie ou la pharmacie). Pour devenir chef de vente, le délégué devra en général suivre une formation complémentaire.

Désavantages du métier
Le principal désavantage est une certaine solitude, un certain nombre de personnes n'exercent que peu de temps ce métier, car ils aimeraient  être entouré de collègues.
A la fin ce métier est parfois un peu le sort d'un "lonely cow-boy" souvent sur les routes, il n'est pas rare qu'un délégué médical passe quotidiennement 6 heures à conduire. Aimer conduire est donc un point important à prendre en compte si on s'engage dans ce métier.
Finalement notons que parfois les médecins sont stressés par leur travail et n'ont pas toujours envie de voir un délégué médical, le contact est donc parfois tendu.

Nombre de délégués médicaux
En Suisse on n'a pas de nombre exact, on estime toutefois en se basant sur les chiffres d'autres pays qu'ils pourraient être environ 2'000.
En France par exemple on comptait en 2010 18'300 visiteurs médicaux.

Voir toutes les offres d'emploi sur pharmapro.ch (parfois nous publions des offres d'emploi de délégué médical sur pharmapro.ch, inscrivez-vous sur notre newsletter ci-dessous et consultez aussi nos offres sur notre site pour la Suisse allemande, cliquez sous Deutschweiz en haut à droite du site).

Article écrit par Xavier Gruffat, co-éditeur de pharmapro.ch
Xavier a été délégué médical pendant 2 ans, en 2005 et 2006


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news