Pourquoi nous compliquons-nous la tâche en matière de postulation ?


Par Pharmama (pharmacienne suisse et blogueuse en allemand)

20 ans de pharmacie, plus de 15 ans en tant que cheffe d'entreprise - j'ai acquis une certaine expérience pour ce qui est d’identifier les bonnes ou mauvaises candidatures, même si je n'ai pas eu à en rédiger moi-même depuis longtemps.

Mais avant d’aller plus loin, je voudrais encourager toutes les personnes qui cherchent un emploi ou postulent pour la première fois : Allez-y ! Le marché du travail est favorable aux pharmacien·ne·s, droguistes et assistant·e·s en pharmacie. Peu importe que tu sois novice ou que tu aies déjà un long parcours à ton actif : tu as la formation et les connaissances, ces qualifications te permettront de trouver un emploi. Le manque de personnel qualifié va encore s'accentuer dans les années à venir - et nous aussi, nous recrutons.

Actuellement, je regarde presque chaque candidature personnellement, presque sans me soucier qu’elle présente bien ou non - mais il y a bien sûr du bon et du moins bon. Voici quelques conseils :

La première impression est importante et ne peut pas être répétée. Cela vaut aussi pour les dossiers de candidature. Ils se composent généralement :

- d’une lettre de motivation ou lettre de candidature

- d’un curriculum vitae

- de documents supplémentaires comme les certificats

La lettre de motivation ou de candidature :

Elle peut être très courte - dans le cas d'une candidature par e-mail, un bref texte dans l'e-mail lui-même suffit. Il devra :

- être adressé à la personne mentionnée dans la description du poste,

- indiquer comment on a eu connaissance du poste vacant (ou pourquoi il s'agit d'une candidature spontanée)

- et préciser en quoi le poste a éveillé de l’intérêt / attiré l’attention : la motivation.

Dans le meilleur des cas, cela permet déjà de révéler quelques traits de personnalité que l’employeur souhaite pour ce poste.

À éviter absolument : les copier-coller visibles, les courriers adressés à la mauvaise personne / la mention dans le texte de la mauvaise pharmacie ou droguerie. Et les candidatures qui ne correspondent pas du tout au profil requis, les qualifications nécessaires faisant défaut.

Le curriculum vitae / CV :

Le terme curriculum vitae vient du latin, mais ce n’est pas une raison pour que le CV paraisse aussi ancien. Le mieux est d'avoir un CV clairement structuré, à la présentation attrayante, qui soit à jour (!) et qui contienne les éléments suivants :

- Données personnelles : coordonnées, adresse e-mail, numéro de téléphone, adresse postale, date de naissance.

- Expériences professionnelles / formations initiales et continues : présentées de manière antichronologique, c'est-à-dire le dernier emploi / la dernière formation en premier.

- Connaissances linguistiques et informatiques : les connaissances linguistiques sont particulièrement demandées dans notre secteur de services où les contacts avec la clientèle sont nombreux.

- Compétences personnelles : résistance au stress, sens des responsabilités, flexibilité, humour.

- Autre : activités bénévoles, culturelles ou autres, hobbies.

Pour moi, en tant qu'employeur, le CV est l'élément le plus important de la candidature. Idéalement, il doit me donner une image complète, professionnelle, personnelle et authentique du candidat, sans que j’aie à chercher les informations trop longtemps. J'ai besoin de ces informations pour évaluer si la personne pourrait s'intégrer dans l'équipe. En tant que chef, on façonne en grande partie soi-même le climat qui règne dans son entreprise. Une bonne équipe et une ambiance de travail agréable sont un énorme avantage pour tout le monde : collaborateurs, clients et chefs.

La taille du CV dépend du candidat : Pour les personnes qui entrent tout juste dans la vie professionnelle, une page suffit. Les spécialistes, les personnes expérimentées et les cadres peuvent avoir un CV de 3 pages.

Autre aspect très important : les qualifications doivent être immédiatement reconnaissables. La situation est différente si je cherche une pharmacienne, une pharmacienne remplaçante ou une pharmacienne gérante. Ou pour les assistantes en pharmacie / droguistes : à quand remonte la formation ? La droguiste a-t-elle de l’expérience dans le domaine des ordonnances ? Si on n’a plus travaillé depuis longtemps, un cours de réinsertion serait bienvenu. Les non-Suisses devraient mentionner l’existence ou non d’un permis de travail (ou la possibilité d’en obtenir un).

Vu le manque actuel de personnel qualifié, nous commençons certes à faire exécuter certaines tâches par des non-spécialistes, mais je fais dans ce cas aussi des recherches spécifiques (ailleurs).

Format : une photo (au sommet du CV) est un plus. À condition qu'elle soit relativement récente et qu’il ne s’agisse pas d’une photo prise lors d’une fête. Un simple portrait suffit.

Les petites fautes d'orthographe ne sont pas graves, mais montrent que l'on n'a pas fait très attention aux détails. Avant d'envoyer sa candidature, il est préférable de la faire relire par une autre personne (un ami ou un membre de la famille suffit).

Une fois ta candidature rédigée et structurée, envoie-la au format PDF. Si le format utilisé est .doc, .docx ou même .pages, la mise en page peut être modifiée à l'ouverture, ce qui serait dommage si tu t'es donné la peine de créer quelque chose de structuré et d'agréable à l'œil.

Oh - et contrairement aux recommandations actuelles de certaines associations professionnelles : n'envoie pas ton dossier sous forme de fichier ZIP ! Surtout si ta candidature n’est pas forcément attendue. Les fichiers ZIP doivent d'abord être décompressés et peuvent contenir n'importe quoi... y compris des programmes et des virus, raison pour laquelle de nombreux recruteurs ne les ouvrent pas.

Documents supplémentaires / annexes :

Certificats de travail : j'aime bien y jeter un œil, mais ils ont de moins en moins d'importance. L'employeur a en effet l’obligation d’établir un certificat de travail ou un certificat intermédiaire et il doit être positif / bienveillant. Il est suffisant de joindre les trois derniers certificats de travail, il n'est pas nécessaire d'y joindre le certificat de fin d'études (les notes ne sont également que partiellement significatives). Pour les personnes récemment diplômées, elles peuvent néanmoins être utiles s'il n'y a pas grand-chose d'autre. En cas d'expérience professionnelle limitée, il est également possible de joindre des attestations de travail temporaire ou d’activités annexes.

Références :

C'est un atout pour un employeur potentiel d’avoir le nom d’une personne auprès de laquelle se renseigner, et les références sont aujourd'hui plus importantes que les certificats de travail. Elles sont également le signe d’un plus grand sens de l'initiative. Les personnes de référence peuvent être d'anciens patrons, des collaborateurs ou collaboratrices, des enseignants, des formateurs – provenant de l'environnement professionnel (!). Il faut absolument leur demander au préalable s'ils sont d'accord d'être cités. On indique les références avec le prénom et le nom, la fonction, l'entreprise, le téléphone / l’adresse e-mail.

Réseaux sociaux : en Suisse, on dit que près de la moitié des emplois sont attribués via les réseaux sociaux. On entend par là les réseaux sérieux comme LinkedIn, Xing (ndlr. surtout en allemand, moins en français) et Experteer, pas Facebook, Twitter et Instagram ! Mais si je trouve une mention de l'une de ces plateformes dans le dossier de candidature, je n'hésite pas à y jeter un coup d'œil si je veux en savoir plus sur la candidate.

Remarque : de nos jours, ce n'est le plus souvent pas la candidature qui fait échouer l'embauche. C'est plutôt le fait de ne pas postuler...

Blog par Pharmama (pharmacienne et maman) - Le 05 juillet 2022 - Traduit de l'allemand par l'équipe de Pharmapro.ch

Commentaires (0)


Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter