20% d'asymptomatiques parmi les personnes infectées au Covid-19


BERNE - Les personnes infectées au Covid-19 chez qui la maladie ne se déclare pas représentent un cinquième des personnes infectées, selon une étude publiée dans la revue PLOS Medicine (DOI : 10.1371/journal.pmed.1003346). Des chercheurs de l'Université de Berne ont pu déterminer leur proportion après avoir mené une vaste étude.

En théorie, un nombre élevé de cas asymptomatiques permettrait d'atteindre une présumée immunité collective. Mais "il est très peu probable que ce soit le cas", a déclaré à Keystone-ATS l'épidémiologiste Nicola Low, l'une des auteurs de l'étude de l'Université de Berne.

A ce jour, les experts n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le nombre de personnes infectées ne présentant pas de symptômes. En cause: une personne asymptomatique testée positive peut développer des symptômes après coup. On parle alors de patients "présymptomatiques".


Enfants plus souvent asymptomatiques

L'équipe de Nicola Low a analysé 79 études résultant de tests menés de mars à juin sur des personnes infectées. Selon les chercheurs, seules 1287 des 6616 personnes suivies sont restées asymptomatiques durant toute la durée de la maladie. 80% d'entre elles ont tôt ou tard développé des symptômes.

Dans le cadre d'une sélection plus précise d'études, menées auprès de sujets choisis au hasard - et pas seulement auprès de patients hospitalisés - le pourcentage d'asymptomatiques s'élève à 30%. Les chercheurs ont aussi découvert que la maladie se déclare moins souvent chez les enfants que chez les adultes.

Le problème des "présymptomatiques"

L'analyse de l'Université de Berne confirme en outre que les asymptomatiques jouent un rôle relativement faible dans la propagation du nouveau coronavirus. Le problème se trouve plutôt du côté des personnes présymptomatiques qui ne savent pas qu'elles sont infectées, note Nicola Low.

Pour lutter contre la pandémie, il est donc d'autant plus important de respecter les mesures édictées telles que le port du masque ou le maintien des distances.

Symptômes : nouvelles connaissances

Nicola Low et son équipe continueront de suivre les études traitant des asymptomatiques. Depuis la fin de leur dernière analyse, près de 900 autres études possiblement pertinentes ont été publiées, souligne l'épidémiologiste.

Les chercheurs ont par ailleurs constaté que le spectre des symptômes est plus large qu'on ne le pensait au départ. A la toux et les difficultés respiratoires s'ajoutent la perte du goût et de l'odorat ainsi que les courbatures. A l'avenir, ces nouvelles connaissances devraient permettre de définir encore plus précisément la proportion d'asymptomatiques parmi les personnes infectées.

http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003346

Le 22 septembre 2020. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos : Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch). Crédit infographie (si présente) : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter