Argentine - Six morts d'une pneumonie provoquée par la légionelle


BUENOS AIRES - Un foyer de pneumonies provoquées par une bactérie de légionelle, centrées autour d'une clinique à Tucuman, dans le nord-ouest de l'Argentine, a fait dimanche deux victimes, a annoncé le ministère provincial de la Santé. Le bilan passe à six morts en une semaine.

Cette sixième victime est un homme de 81 ans qui présentait des comorbidités et était hospitalisé dans un état grave sous assistance respiratoire, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Dans la journée, le ministère avait communiqué le décès d'un autre patient, un homme de 64 ans, présentant lui aussi des commorbidités. Et samedi, le décès d'un autre, également avec des comorbidités, avait été annoncé.

Au total 11 cas, en lien avec une clinique privée à San Miguel de Tucuman, capitale provinciale, ont été recensés depuis le 18 août. La majorité des malades étaient membres du personnel soignant, une était une patiente de 70 ans qui avait subi des interventions chirurgicales dans cette même clinique.

Origine éclaircie

L'origine de ces pneumonies bilatérales graves avait intrigué le corps médical local, d'autant que des examens initiaux avaient éliminer le Covid-19, la grippe, l'influenza de type A et B et les hantavirus (transmis par les rongeurs) comme cause. Des échantillons avaient été transmis à l'Institut Malbran de Buenos Aires, référence nationale en matière de maladies infectieuses.

Samedi, la ministre argentine de la Santé Carla Vizzotti, a annoncé que l'agent bactérien en cause "est la légionelle", ajoutant que le type précis de légionelle, probablement Legionella pneumophila, était en cours d'identification. Le nom de la maladie est la légionellose.

La légionellose est une infection pulmonaire grave d'origine bactérienne, dont la contamination peut se faire par voie respiratoire par inhalation de la bactérie, "à travers de l'eau ou de l'air conditionné", avait rappelé la ministre. Elle a ajouté que "des mesures sont en cours dans la clinique pour identifier s'il (l'agent bactérien) est dans l'eau, et sur le réservoir accumulateur", afin de pouvoir "de nouveau utiliser la clinique sans aucun risque".

Le président du Collège médical de la province de Tucuman, Hector Sale, avait souligné dans la semaine que la pathologie observée était "agressive", mais qu'il ne s'agissait a priori pas d'une maladie entraînant de transmission de personne à personne, "du fait que les contacts étroits de ces patients ne présentent aucun symptôme".

Le 5 septembre 2022. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Assistantes en pharmacie (h/f), Pharmacie BENU à Montreux (VD)
Pharmacien/ne itinérant/e - Canton de Vaud - Riviera et Chablais

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter