Caisses maladie - Les salaires des directeurs doivent être plafonnés à 250'000 francs


BERNE - Les salaires des dirigeants des caisses maladie doivent être mieux encadrés. Une commission du National a déposé par 16 voix contre 9 une motion, plafonnant à 250'000 les rémunérations des directeurs et à 50'000 celles des membres du conseil d'administration.

Les montants maximaux englobent aussi la prévoyance professionnelle et les prestations accessoires, précise vendredi la commission de la sécurité sociale. Ces obligations ne concerneraient toutefois que les dirigeants dans le domaine de l’assurance obligatoire des soins. Une minorité bourgeoise s'oppose au texte.

Augmentations liées aux primes

La commission a encore approuvé de justesse une motion de Baptiste Hurni (PS/NE), demandant également un plafonnement des rémunérations des membres des directions et des conseils d'administration des assurances-maladie offrant des prestations LAMAL. Le montant maximal ne devrait être augmenté ou diminué qu'en fonction du niveau des primes, selon le socialiste.

Les rémunérations des cadres ne pourraient ainsi augmenter que si les primes baissent. Pour le Neuchatelois, la mesure permettrait d'éviter que les dirigeants des caisses ne soient rémunérés de manière excessive sur le dos des assurés. Elle devrait aussi les encourager à réduire la pression financière sur les primes.

La commission soeur du Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Le 24 juin 2022. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter