Covid-19 : la vaccination protège au moins 12 mois contre le virus


BERNE - Les vaccins contre le coronavirus protègent au moins douze mois contre toutes les formes de la maladie, a indiqué Virginie Masserey mardi lors du point de presse des experts de l'OFSP à Berne. Cette protection va même au-delà pour les formes graves.

L'hypothèse était jusqu'à présent basée sur une protection de 6 mois, a rappelé la cheffe de la section contrôle des infections de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La Commission fédérale de vaccination a désormais conclu à une protection d'au moins une année. Les ordonnances et directives sur la question pourront être adaptée en ce sens, a précisé Virginie Masserey. Il ne sera ainsi pas nécessaire de faire des piqures de rappel avant 2022.

Plus de la moitié des adultes ont déjà reçu au moins une dose du vaccin, a-t-elle indiqué. Dans les groupes vulnérables, c'est au moins 80% des personnes qui ont déjà été vaccinées une fois. La campagne se poursuit bien, avec environ 100'000 vaccinations par jour. Pour l'instant, il n'y a pas de baisse dans la volonté de se faire vacciner.

Le déploiement des certificats Covid se passe également bien, avec plus de 650'000 d'entre eux déjà délivrés. Beaucoup de détails techniques ont pu être clarifiés, a expliqué Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux."Nous sommes confiants que d’ici la fin du mois tous ceux qui le souhaitent auront accès au certificat", a indiqué Mme Masserey.

Prudence

Sur le plan épidémiologique, le recul des cas se confirme. L'incidence sur 14 jours est en dessous des 60 cas pour 100'000 habitants, ce qui était un temps le seuil pour les mesures sanitaires, a indiqué Mme Masserey. Au niveau des hospitalisations, seuls 88 patients Covid-19 sont actuellement en soins intensifs, ce qui correspond à 10% des lits de soins intensifs. "Ca faisait longtemps qu’on n'était pas arrivé aussi bas", s'est-elle réjouie.

Les assouplissements récemment décidés n'ont pas eu d'effets négatifs. Il convient toutefois de rappeler que le virus n'a pas disparu, a ajouté Rudolf Hauri. Des foyers locaux sont encore à prévoir, particulièrement pour les personnes qui n'ont pas été vaccinées.

La situation actuelle de la pandémie justifie l'assouplissement concernant les masques, a ajouté M. Hauri. Toutefois, les masques restent utiles dans les espaces confinés, car on ne connaît pas le statut vaccinal des autres. Les mesures d'hygiène restent également importantes. Il faut demeurer prudent, car beaucoup de gens n'ont pas encore été vaccinés, a prévenu Mme Masserey.

Mesures préventives

La Suisse se trouve actuellement dans une bonne position tant du point de vue épidémiologique qu'économique, a souligné Jan-Egbert Sturm, vice-président de la task force scientifique. L'incidence diminue depuis la fin du mois d'avril et c'est maintenant l'occasion de prendre des mesures préventives, par exemple par des vaccinations, pour sécuriser le retour à la normalité. Il a prévenu que les mesures préventives étaient plus bénéfiques que les mesures à grande échelle.

L'importance des nouveaux variants en Suisse est jusqu'à présent relativement faible. Les vaccins sont également efficaces contre ceux-ci. Le variant Delta, qui se propage rapidement dans d'autres pays, n'est pas encore particulièrement visible en Suisse. L'objectif est de retarder autant que "possible la présence de ce variant chez nous", a expliqué Mme Masserey.

Le 15 juin 2021. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Assistante en pharmacie à 80% (f/h) - CDD - BENU Porrentruy, Porrentruy

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter