Covid-19 : le Conseil fédéral décide d'assouplir progressivement les mesures - résumé (16.04.2020)


BERNE - Les mesures visant à contenir l'épidémie de coronavirus (Covid-19) sont progressivement assouplies. Le 27 avril, les restrictions imposées aux coiffeurs, aux magasins de bricolage, aux jardineries et aux hôpitaux seront levées. L'enseignement doit reprendre deux semaines plus tard.

Le nombre de nouvelles infections est en baisse depuis deux semaines, et la capacité des hôpitaux suisses n'a jamais été pleinement utilisée. La propagation de l'épidémie a été ralentie, a déclaré jeudi (16.04.2020) le ministre de la santé Alain Berset aux médias.

Dans ce contexte, le Conseil fédéral avait laissé entrevoir la semaine dernière la perspective d'un assouplissement progressif des restrictions décidées à la mi-mars. Elle a maintenant présenté une feuille de route en trois étapes. M. Berset a parlé d'une phase de transition. Les membres des groupes à risque doivent continuer à être protégés. Il faut empêcher une résurgence de l'épidémie.


Masques non obligatoires

Dans un premier temps, les prestataires de "services à la personne" seront autorisés à ouvrir leurs portes le lundi 27 avril. Outre les salons de coiffure, on y trouve des salons de beauté et des manucures. Alain Berset a justifié cette mesure en disant que ces magasins n'attireraient pas de grandes foules. En outre, les mesures de protection peuvent être facilement mises en œuvre et les chaînes d'infection peuvent être facilement retracées.

En outre, ce sont des services dont la population a besoin, a déclaré M. Berset. Cela s'applique également aux services médicaux, qui seront également ouverts dans un premier temps. Les hôpitaux seront également autorisés à effectuer des procédures non urgentes, et les restrictions concernant les cabinets médicaux, les dentistes, la physiothérapie et les massages médicaux seront levées. Cette mesure vise à éviter les embouteillages des différents traitements.

Des centres de bricolage et de jardinage ainsi que des pépinières et des fleuristes seront également ouverts. À partir du 27 avril, les restrictions sur la gamme de produits disponibles dans les épiceries seront également levées. Enfin, le Conseil fédéral lève la restriction relative aux funérailles dans l'entourage immédiat.

Toute détente sera accompagnée de mesures de protection, comme l'a dit le Conseiller fédéral Alain Berset. Il s'agit notamment de rendre les masques obligatoires pour les coiffeurs et les autres industries qui fournissent des services aux personnes. Les détails doivent encore être réglés.

Toutefois, il n'est toujours pas prévu d'imposer une obligation générale de porter des masques aux personnes en bonne santé. Le port d'un masque n'est pas interdit, a expliqué le ministre de la santé. Il était cependant plus important de respecter les mesures d'hygiène et les règles de distance.

Les enfants à l'école

La deuxième étape est prévue pour le 11 mai. À ce moment-là, les cours dans les écoles obligatoires doivent reprendre. En outre, tous les magasins et marchés seront autorisés à rouvrir. Le Conseil fédéral entend prendre la décision sur la deuxième étape le 29 avril. Selon M. Berset, cela est justifiable car les enfants ne sont pas considérés comme les moteurs de l'épidémie.

La troisième étape sera mise en œuvre au plus tôt le 8 juin. La longue période d'attente de quatre semaines est nécessaire, selon M. Berset, afin de pouvoir suivre les effets de l'assouplissement précédent. Le Conseil fédéral n'autorisera le passage d'une étape à l'autre que s'il n'y a pas eu d'augmentation significative des cas de Covid-19. Les critères pour ce faire sont le nombre de nouvelles infections, les admissions à l'hôpital et les décès, ainsi que le taux d'occupation des hôpitaux.

Dans la troisième étape, les écoles secondaires, les écoles professionnelles et les universités seront à nouveau autorisées à organiser des rencontres en face à face. Dans le même temps, les installations de divertissement et de loisirs telles que les musées, les bibliothèques, les jardins botaniques et les zoos doivent être rouverts et l'interdiction de rassemblement assouplie. Le Conseil fédéral décidera des détails de cette étape le 27 mai.

Incertitude concernant les événements majeurs

Le Conseil fédéral n'a pas encore pris de décision sur les étapes suivantes. Il laisse notamment ouverte la question de savoir comment le tourisme et les restaurants doivent se poursuivre. La présidente fédérale Mme Simonetta Sommaruga a passé la balle au secteur de la restauration. Elle a déclaré que l'industrie pourrait développer des concepts pour une ouverture progressive, étape par étape.

Un concept de protection devrait également être présenté par les sociétés de transport public d'ici le 11 mai. Elle a déclaré qu'un système de transport public fonctionnel était nécessaire lors de la réouverture des écoles.

On ne sait pas non plus quand des événements majeurs (ex. festival) seront à nouveau possibles. Selon M. Berset, celles-ci sont associées à de grands risques. Mais la saison des festivals va bientôt commencer. Le Conseil fédéral veut décider lors de sa prochaine session si et dans quelles circonstances des festivals ou des manifestations sportives peuvent être organisés.

Le Conseil fédéral veut également examiner ce qui est possible en termes d'ouverture de la frontière. Mme Sommaruga a déclaré que d'autres possibilités de tests ont été commandées. Elle a cité en exemple les votes. Après tout, les réunions de partis et donc la formation de l'opinion tombent également sous le coup de l'interdiction des manifestations.

Piscines

Le Conseil fédéral n'avait pas encore décidé si et quand les piscines pourraient être ouvertes. Daniel Koch, le délégué de Covid-19, n'y voit cependant aucun problème. Les piscines sont, dit-il, utilisables. Ils contiennent beaucoup de chlore, et rien ne prouve que le virus puisse être transmis par l'eau.

Le 16 avril 2020. Sources : Keystone-ATS (traduit en partie de l'allemand par un outil automatique de traduction avec la supervision finale de Xavier Gruffat - pharmacien. Pharmapro Sàrl, et ses sites Pharmapro.ch et Medpro.ch, est client de Keystone-ATS en allemand. La news originale est disponible sur Pharmapro.ch en allemand : www.pharmapro.ch/de, dans la rubrique News). Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Assistant/e en pharmacie, Orbe (VD)
PHARMACIEN RESPONSABLE – 85 - 100% - BENU Abbatiale à Payerne, Payerne

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter