Covid-19 : les pharmaciens américains devraient vacciner en masse (exclusif)

Les puissantes CDC veulent que les pharmacies jouent un rôle central dans la vaccination


NEW YORK - Le rythme de la vaccination est un peu plus rapide aux États-Unis qu’en Suisse, avec fin janvier 2021 environ 7% de la population totale vaccinée contre 3% en Suisse. Mais on est encore loin des 70% de la population vaccinée, voire 80% si les nouveaux variants s’imposent, pour garantir une immunité collective vaccinale. Pour arriver à une majorité de la population vaccinée aux États-Unis, le pays n’hésite pas à faire appel aux dizaines de milliers de pharmaciens. Ce seront surtout les pharmaciens des grandes chaînes de pharmacies comme CVS ou Walgreens qui devraient être mis à contribution. Le 2 février 2021 on a appris que le gouvernement américain va commencer à livrer les vaccins Covid-19 directement aux pharmacies du pays, dans un premier temps 6'500 pharmacies puis par la suite 40'000 pharmacies. Selon le coordinateur de la réponse de la Maison Blanche à la pandémie, Jeff Zients, cette distribution commencera le 11 février 2021. CVS estime qu’il sera capable de vacciner dans ses pharmacies entre 20 et 25 millions de personnes par mois. Les patients devront prendre rendez-vous directement à la pharmacie. Les pharmacies devraient être responsables pour vacciner une grande partie de la population, c’est-à-dire des dizaines de millions d’Américains.

Les pharmacies américaines, surtout celles des chaînes comme CVS ou Walgreens (à elles deux totalisant 19'000 pharmacies soit 10 fois le nombre de pharmacies en Suisse) ressemblent plus à des petites Migros (M) ou à une Coop avec une grande surface de vente de ce qu’on appelle aux États-Unis grocery, c’est-à-dire presque tous les produits vendus par un supermarché. La surface moyenne des pharmacies américaines est par conséquent bien supérieure à la Suisse, ce qui peut s’avérer utile pour une vaccination en masse. La chaîne suisse de pharmacies Sun Store ne cache pas son inspiration américaine lors de la création à Sion (VS) de son premier magasin avec une grande surface de vente. Le comptoir de la pharmacie, où se trouve le pharmacien et son équipe (le technician, l’équivalent en Suisse de l’assistante en pharmacie), est placé au fond du magasin. Cela donne l’impression que le pharmacien est un peu caché et presque au second plan. Mais la réalité est bien différente, car ce professionnel de santé fait un grand travail et dans ce sens ressemble à la Suisse. Il doit notamment valider les ordonnances et de plus en plus jouer un rôle clé dans la vaccination. Notons encore que le salaire des pharmaciens aux États-Unis (environ 100'000 dollars par année) est élevé, presque le double que le salaire moyen et le quadruple du salaire minimum de certains états. Ces salaires très élevés sont probablement possibles, car les États-Unis sont de loin le pays au monde où le prix des médicaments est le plus élevé. Finalement, la part des chaînes de pharmacie aux États-Unis dans le chiffre d’affaires est probablement bien plus élevée qu’en Suisse.

Vaccin Covid-19, gros volumes

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), plus ou moins l’équivalent de l’OFSP en Suisse, veulent faire en sorte que les vaccins contre la Covid-19 soient disponibles en pharmacie dès mars (2021). Les pharmacies devraient être responsables pour vacciner une grande partie de la population, c’est-à-dire des dizaines de millions d’Américains. Les principales chaînes de pharmacie américaines – CVS, Walgreens, Walmart (partie pharmacies de Walmart) et Kroger (partie pharmacies de Kroger) – se disent prêtes à injecter des dizaines de millions de doses chaque mois.

CVS affirme être capable de vacciner 20 à 25 millions de personnes par mois et Walmart de 10 à 13 millions de personnes par mois, selon le Wall Street Journal. Walgreens prétend engager 25'000 personnes aux États-Unis pour administrer le vaccin, actuellement cette chaîne de pharmacie emploie 75'000 pharmaciens et technicians (assistants) dans tout le pays.

Les pharmacies sont des lieux adéquats pour la vaccination, car elles sont accessibles à de nombreux Américains y compris les seniors qui viennent chercher leurs médicaments. Les pharmaciens américains ont déjà l’habitude de vacciner par exemple contre la grippe ou l’herpès zoster (zona, shingles en anglais).

Prise de rendez-vous

Les pharmacies, comme en Suisse, ne sont pas habituées à une prise de rendez-vous qui est plus une habitude des médecins. Transformer une partie de la pharmacie avec un logiciel de prise de rendez-vous est nécessaire, car il n’est pas possible de vacciner tout le monde à la pause de midi des employés par exemple. Les grandes chaînes de pharmacie affirment toutefois avoir les technologies pour une prise de rendez-vous de dizaines de millions de personnes par mois.

Place insuffisante

Même si beaucoup de pharmacies américaines comme on l’a vu ont d’ assez grandes surfaces, des limitations peuvent survenir, surtout si on parle d’une vaccination de masse. C’est pourquoi certaines pharmacies essaient de trouver d’autres locaux comme des serres (probablement construites pour l'occasion), où la température en hiver est adéquate et permet de vacciner des dizaines de personnes.

Partenariat

Un hôpital de l’état du Michigan a noué un partenariat avec les pharmacies Walgreens pour vacciner 26'000 employés de l’hôpital, comme l’écrivait le Wall Street Journal le lundi 1er février 2021. La preuve, un peu de façon ironique, que les pharmacies peuvent même décharger les hôpitaux dans cette « guerre » à la vaccination.

A ce rythme, l’entier de la population américaine (330 millions d’habitants), en tout cas adulte, devrait être vaccinée avant l’automne 2021.

Ressource suisse intéressante

Le site suisse pharmawiki.ch (créé et développé par un pharmacien suisse), a élaboré un chek-list intéressant, des points à considérer pour une vaccination contre la Covid-19 en pharmacie ou dans un autre lieu. Lien ici (le lien fonctionnait le 1er février 2021) – lire en bas de page : https://www.pharmawiki.ch/wiki/index.php?wiki=mRNA-1273
N’hésitez pas à utiliser des outils de traduction comme Deepl ou Google Translate si vous ne comprenez pas l’allemand.

Article mis à jour le 2 février 2021. Par Xavier Gruffat (pharmacien, il a vécu plusieurs mois aux États-Unis, en Californie). Sources : The Wall Street Journal, CNN, USA Today, pharmawiki.ch, UOL.com.br.

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter