Covid-19 : quarantaine obligatoire pendant 10 jours en Suisse de retour de 29 pays


BERNE - Plusieurs pays européens, dont la Serbie et la Suède, un état membre de l'espace Schengen, ont été mis dans une liste de pays à risque du Covid-19. Toute personne qui entre en Suisse en provenance d'un pays à risque de cette liste doit rester en quarantaine pendant dix jours.

Au total, 29 pays figurent sur la liste publiée le jeudi 2 juillet 2020. Le ministre de la santé Alain Berset avait déjà annoncé la veille que la Suède pourrait être l'un des pays à risque. La Suède fait partie de l'espace Schengen. Depuis la mi-juin, la liberté totale de voyager avec ces pays a été rétablie. Cependant, la Suède avait choisi une voie particulière dans la lutte contre la pandémie contre le virus et s'était largement abstenue de toute restriction. Le pays est maintenant confronté à un nombre élevé de cas.

Les points chauds du tourisme et Etats-Unis

Une quarantaine pendant 10 jours s'applique également aux entrées en provenance de Serbie, du Kosovo et de la Macédoine du Nord, des États-Unis, de Russie, du Brésil, d'Argentine et de nombreux États du Golfe. La liste des pays à risque comprend également des points chauds pour le tourisme comme Israël, l'Afrique du Sud et le Cap-Vert.

De plus, toute personne ayant séjourné dans l'un des pays touchés dans les 14 jours précédant son entrée doit être mise en quarantaine.

Le Conseil fédéral a approuvé le nouveau régime frontalier mercredi. Dans l'ordonnance, elle précise désormais également les critères applicables aux pays à risque : il s'agit des pays dans lesquels le nombre de nouvelles infections pour 100'000 habitants au cours des 14 derniers jours était supérieur à 60.

Exception en transit

L'index (liste des pays à risque) comprend également les pays dans lesquels les informations manquent pour une évaluation fiable des risques ou à partir desquels des personnes infectées à plusieurs reprises au cours des dernières semaines sont entrées en Suisse. La liste est mise à jour en fonction de l'évolution de la situation.

Sont exclus de l'obligation de quarantaine, par exemple, les chauffeurs de camion, le personnel des trains, les équipages d'avion, le personnel de santé ou les personnes en transit. Après l'entrée, les personnes concernées doivent se présenter aux autorités cantonales et suivre leurs instructions.

Le Conseil fédéral a également décidé mercredi (1er juillet) de rendre le port du masque obligatoire dans les transports publics. Cela ne s'applique pas aux enfants de moins de douze ans. Des exceptions sont également possibles pour les personnes qui, par exemple, ne peuvent pas porter de masque facial pour des raisons médicales. L'ordonnance ne prévoit pas d'amendes en cas de non-respect de l'obligation de porter un masque.

Le 2 juillet 2020. Sources : Keystone-ATS (traduit en partie de l'allemand par un outil automatique de traduction avec la supervision finale de Xavier Gruffat - pharmacien. Pharmapro Sàrl, et ses sites Pharmapro.ch et Medpro.ch, est client de Keystone-ATS en allemand. La news originale est disponible sur Pharmapro.ch en allemand : www.pharmapro.ch/de, dans la rubrique News). Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch). Crédit infographie (si présente) : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Assistant/e en pharmacie, Lausanne
Pharmacien/ne responsable, Sion

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter