PUBLICITE

Déjà plus de 30 morts dus à la fièvre du Nil occidental en Grèce

PUBLICITE

ATHENES - Cette année 2018 déjà 31 personnes sont mortes des conséquences du virus du Nil occidental en Grèce, selon un communiqué des autorités grecques de santé (Keelpno) datant du jeudi 27 septembre 2018 relevé par l’agence de presse suisse ATS. Au moins 240 autres personnes sont tombées malades cette année, la plupart dans la péninsule du Péloponnèse, dans les zones rurales de l’est d’Athènes et dans la ville portuaire de Thessalonique. Actuellement, 22 personnes sont encore traitées dans les hôpitaux, dont 12 dans les unités de soins intensifs.

Flavivirus

Le virus du Nil occidental appartient à la famille des flaviviridae et au genre Flavivirus, comme les virus de la dengue ou de la fièvre jaune. Le virus est principalement transmis par les moustiques. Comme la plupart des patients ne présentent aucun symptôme ou des symptômes inoffensifs tels que des maux de tête et des membres endoloris, le nombre réel de personnes infectées risque d'être beaucoup plus élevé.

Symptômes

En août 2018, dans un autre communiqué, les autorités de santé grecques conseillaient aux résidents d’utiliser des produits ou pommades contre les insectes. Les symptômes typiques de cette maladie virale sont des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés et de la fièvre. Environ un tiers des patients présentent une éruption cutanée sur la poitrine, le dos et les bras. La méningite est une complication plus rare.

Le 28 septembre 2018. Sources : ATS-Keystone. Adapté et traduit par Xavier Gruffat (Pharmacien) à l'aide d'outils de traductions automatiques. Remarque : Pharmapro Sàrl est client de l'ATS-Keystone en allemand. Crédits photos et infographies : Fotolia.com.

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news