PUBLICITE

Fièvre jaune, plusieurs pays d’Amérique latine exigent une preuve de vaccination pour les voyageurs

PUBLICITE

SAO PAULO - A cause d’une augmentation en ce début d'année du nombre de cas de fièvre jaune au Brésil, plusieurs états d’Amérique latine ont renforcé leur législation lors d’entrée dans le pays. Concrètement, cela signifie que des pays comme le Panama, Cuba, la Bolivie ou le Venezuela exigent pour les voyageurs en provenance du Brésil une preuve ou certificat de vaccination contre la fièvre jaune.

Cette situation est aussi valable pour les citoyens européens comme les Suisses qui veulent voyager ou passer par le Brésil pour se rendre dans ces pays d’Amérique latine. Les compagnies aériennes peuvent rejeter les voyageurs incapables de présenter un certificat de vaccination contre la fièvre jaune. Les coûts de ce rejet sont à la charge du voyageur, il est donc important de bien s’informer si vous devez transiter par le Brésil et notamment par les aéroports internationaux de Sao Paulo ou de Rio de Janeiro.

Situation au Brésil

Selon des informations du Ministère de la Santé brésilien, le Brésil a compté depuis le début de l’année 2017 et jusqu’à fin mars 574 cas confirmés de fièvre jaune, avec 187 morts. Dans le monde, l’OMS estime qu’il y a chaque année jusqu’à 200'000 personnes malades et 60'000 morts, la plupart en Afrique. Au Brésil, la fièvre jaune ne touche pas les villes (fièvre jaune urbaine) mais reste localisée dans les campagnes et les zones peu peuplées.

Pendant ces dernières années, le Brésil n’avait enregistré que très peu de cas de fièvre jaune. Le plus grand pays d’Amérique latine était surtout touché par la dengue, le Zika et le chikungunya. Des maladies d’origine virale véhiculées par le moustique Aedes aegypti. Pendant les Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, certains athlètes avaient refusé de se rendre au Brésil notamment à cause du virus Zika, menant dans certains cas à de graves malformations chez l’enfant à naître.

Vaccination contre la fièvre jaune - Conseils à la pharmacie

Depuis 2013, l’OMS recommande une seule vaccination contre la fièvre jaune et plus 2 vaccinations avec un rappel 10 ans après la première comme c’était le cas auparavant. En avril 2017, le Ministère de la Santé brésilien a aussi opté pour un seul vaccin et plus 2. La vaccination contre la fièvre jaune doit être effectuée au moins 10 jours avant le départ vers une zone à risque comme le Brésil ou des pays d'Afrique.

Le vaccin contre la fièvre jaune (vaccin anti-amarile) est obtenu grâce à un virus atténué. L’OMS estime que l’immunité apparaît dans les 30 jours chez 99% des personnes vaccinées. Le journal brésilien de référence Folha de S.Paulo  estime que l’efficacité du vaccin contre la fièvre jaune est d’environ 90%, en tout cas au Brésil.

En Suisse, le vaccin contre la fièvre jaune est disponible dans des centres spécialisés (ex. à Genève : Médecine Tropicale et des Voyages, HUG). En Suisse, le vaccin contre la fièvre jaune se nomme Stamaril®.

Plus d'informations sur la fièvre jaune dans le dossier spécial de Creapharma.ch (notre site partenaire) : https://www.creapharma.ch/fievre-jaune.htm

Le 6 avril 2017. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : ATS (SDA) - traduit en partie de l’allemand de pharmapro.ch en allemand, Folha de S.Paulo, Creapharma.ch.



 




PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news