Hausse du nombre de cancer chez les moins de 50 ans dans le monde (étude)


PARIS - Le nombre de personnes de moins de 50 ans diagnostiquées avec un cancer a augmenté dans le monde lors des trois dernières décennies, selon une vaste étude publiée le mercredi 6 septembre 2023. Les causes de cette augmentation ne sont pas entièrement connues.

Les cas de cancer chez les 14-49 ans ont bondi de près de 80%, passant de 1,82 million à 3,26 millions, entre 1990 et 2019, selon l'étude publiée dans la revue britannique BMJ Oncology.

Si les experts préviennent qu'une partie de cette augmentation s'explique par la croissance démographique, des recherches antérieures avaient relevé des diagnostics de cancer de plus en plus fréquents chez les moins de 50 ans.

Comme principaux facteurs de risque sous-jacents dans cette tranche d'âge, l'équipe internationale à l'origine de la nouvelle étude a pointé une mauvaise alimentation, le tabagisme et l'alcool. Mais la cause de la croissance du cancer précoce "n'est toujours pas claire", ont-ils ajouté.

Un peu plus d'un million de personnes de moins de 50 ans sont mortes d'un cancer en 2019 (+28% par rapport à 1990), selon l'étude. Les cancers les plus mortels étaient ceux du sein, de la trachée, du poumon, de l'intestin et de l'estomac.

Le cancer du sein a été le plus fréquemment diagnostiqué lors des trois décennies. Mais les cancers ayant augmenté le plus rapidement sont ceux du nasopharynx - là où l'arrière du nez rencontre le haut de la gorge - et de la prostate. A l'inverse, le cancer du foie a diminué de 2,9% par an.


Nouvelle hausse attendue d'ici 2030

Les chercheurs ont utilisé les données de l'étude Global Burden of Disease Study de 2019, analysant les taux de 29 cancers différents dans 204 pays. Plus le pays est développé, plus le taux de cancers chez les moins de 50 ans est élevé, selon l'étude.

Cela pourrait suggérer que les pays plus riches dotés de meilleurs systèmes de santé détectent le cancer plus tôt. Mais seuls quelques pays effectuent un dépistage de certains cancers chez les moins de 50 ans, observent les chercheurs.

Outre une mauvaise alimentation, le tabagisme et la consommation d'alcool, des facteurs génétiques, la sédentarité et l'obésité pourraient également contribuer à cette tendance, selon l'étude.

Et le nombre de cas de cancer dans le monde chez les moins de 50 ans devrait encore augmenter de 31% d'ici à 2030, principalement chez les personnes âgées de 40 à 49 ans, selon une modélisation réalisée par les chercheurs. Ils notent cependant que les données sur le cancer des différents pays varient considérablement, les pays en développement sous-déclarant potentiellement les cas et les décès.

Le 6 septembre 2023. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

N'oubliez pas de vous inscrire ci-dessous à notre newsletter spéciale concernant le monde de la biotechnologie et de l'industrie pharmaceutique et recevez des news pertinentes, gratuit!

Offres PUSH

Pharmacien/ne clinicien/ne, Marin-Epagnier (NE)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite du vendredi