Médecine - Des diagnostics plus précoces grâce à l'imagerie médicale


LUCERNE - Des chercheurs suisses ont développé de nouvelles possibilités de diagnostics pour la maladie d'Alzheimer, la schizophrénie et un grand nombre de tumeurs. Ils ont identifié toute la partie du génome humain dont l'expression peut être rendue visible.

Cette nouvelle approche a une portée "extrêmement grande", a déclaré le responsable de l'étude Martin Walter, de l'Université de Lucerne, à l'agence Keystone-ATS. Elle présente un grand potentiel pour le développement de tests pour presque toutes les maladies humaines.

Le patrimoine génétique humain compte environ 22'000 gènes différents, mais tous ne sont pas activés en même temps, a indiqué vendredi l'Université de Lucerne qui a dirigé un groupe de recherche international pour mener cette étude. Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et l'Hôpital universitaire de Madrid y ont participé.


Gènes activés lors de maladies

En cas de maladie, par exemple un cancer, des gènes normalement inactifs sont soudainement activés ou inversement. On parle alors de modification de l'expression des gènes.

Pour rendre ces modifications visibles, il existe déjà des méthodes d'imagerie moléculaire, notamment la tomographie par émission de positrons (TEP). Il s'agit d'administrer au patient un liquide radioactif, appelé radiotraceur, qui se fixe sur certaines molécules liées à l'expression de certains gènes.

Il existe des milliers de radiotraceurs. Toutefois, moins de 1% de ces radiotraceurs sont utilisés activement en médecine, par manque de connaissances sur l'ensemble des molécules qui peuvent être ciblées.

"Génome imageable"

L'équipe dirigée par l'Université de Lucerne a donc identifié dans la littérature scientifique, qui compte des millions de publications, chaque gène qui peut être visualisé. Les chercheurs ont eu recours à l'intelligence artificielle. Ils ont appelé "génome imageable" la partie du génome humain adaptée à l'imagerie.

Selon l'étude, publiée dans la revue spécialisée Nature Communications, 1173 gènes sont rendus visibles par un total de 9285 radiotraceurs différents. "Nous considérons le génome imageable comme une clé qui permettra de traduire les nouvelles découvertes de la génomique en procédures d'imagerie", selon Martin Walter.

Le 17 novembre 2023. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

N'oubliez pas de vous inscrire ci-dessous à notre newsletter spéciale concernant le monde de la biotechnologie et de l'industrie pharmaceutique et recevez des news pertinentes, gratuit!

Offres PUSH

Pharmacien/ne clinicien/ne, Marin-Epagnier (NE)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite du vendredi