PUBLICITE

Le jeûne intermittent n’est pas mieux ou pire que d’autres régimes classiques (étude)

PUBLICITE

HEIDELBERG - Le jeûne intermittent, régime à la mode ces dernières années, ne s’avère pas plus ou moins efficace que d’autres régimes qui agissent sur une réduction calorique, selon une récente étude allemande. Pour les personnes qui veulent perdre du poids, le type de régime ne s’avère pas si important, mais l'aspect essentiel est qu’une fois le régime choisi, la personne devra le suivre de façon régulière. Le régime par jeûne intermittent est un bon régime, selon les chercheurs, mais il ne doit pas être considéré comme supérieur aux autres.

Le régime intermittent consiste par exemple à manger pendant 8 heures puis à jeûner pendant une période de 16 heures, d’où le nom de régime 16:8. Une autre méthode consiste à ne pas manger ou le moins possible pendant 2 jours puis manger ensuite pendant 5 jours, c’est le régime 5:2. Des chercheurs allemands de l’Université d’Heidelberg et d’un centre de recherche sur le cancer (DKFZ) ont essayé de mieux comprendre l’effet du jeûne intermittent. Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques allemands ont analysé pendant 1 an 150 personnes en surpoids ou obèses. Les participants ont été divisés au hasard dans trois groupes différents.

Détail de l’étude

Un tiers ont suivi pendant 12 semaines un régime conventionnel, dans lequel la consommation quotidienne de calories était réduite de 20%. Dans le deuxième groupe, les participants ont suivi un régime de jeûne intermittent 5:2 avec comme résultat pendant chaque période de 7 jours une réduction calorique également de 20%. Puis dans le troisième groupe (contrôle) les participants n'ont pas suivi un régime particulier, mais devaient toutefois avoir une alimentation équilibrée.

Les deux régimes efficaces

Les résultats ont montré que les deux régimes différents (conventionnel et jeûne intermittent) amélioraient l’état de santé des participants de la même façon. Pour la scientifique Ruth Schübel du DKFZ, la graisse viscérale ou abdominale, qui est malsaine, des participants des deux premiers groupes a diminué tout comme le dépôt de graisses dans le foie.

Une personne qui réduit de 5% son poids perd déjà environ 20% de graisse abdominale et un peu plus de 30% de graisse hépatique, peu importe le régime suivi. Les scientifiques allemands n’ont également pas noté entre les deux régimes de différences par rapport à certains biomarqueurs typiques de processus métaboliques ou au niveau de l’activité génétique.

Aspects bénéfiques du régime par jeûne intermittent

Les chercheurs allemands ne veulent toutefois pas critiquer ce régime qui s’avère efficace, mais par cette étude ils ont réussi à montrer qu’il n’était pas supérieur à d’autres régimes qui agissent sur une réduction calorique. Selon Tilman Kühn, le scientifique qui a mené cette étude, certaines personnes trouvent plus facile de se discipliner pendant 2 jours plutôt que tous les jours en devant notamment compter les calories. Bref, on peut dire que cette étude fait rentrer le régime par jeûne intermittent dans les régimes sérieux et efficaces si bien sûr il est suivi de façon assidue.

Cette étude a été publiée le 23 novembre 2018 dans le journal scientifique The American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy196).

Le 26 novembre 2018. Sources : ATS-Keystone, résumé de l’étude. Traduit de l’allemand par Xavier Gruffat (pharmacien). Remarque : Pharmapro Sàrl est client de l'ATS-Keystone en allemand. Crédits photos et infographies : Adobe Stock.

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news