PUBLICITE

Migros rachète 40 pharmacies en Suisse allemande

PUBLICITE

WINTERTHUR - Migros poursuit son expansion dans le secteur de la santé avec l'acquisition d'une chaîne de pharmacies. La filiale Medbase de Migros reprend Topwell Apotheken AG basé à Winterthur. Topwell exploite 40 pharmacies en Suisse alémanique dans plusieurs cantons et emploie plus de 600 personnes.

Topwell sera intégré au groupe Medbase, selon un communiqué de presse publié mardi. Le rachat est actuellement examiné par la Commission de la concurrence COMCO (en allemand Weko), et la mise en œuvre est prévue pour 2019, a déclaré une porte-parole de Medbase à l'agence de presse AWP. Aucune information sur le prix d'achat n'a été fournie.

Pour la première fois, les pharmacies et les centres médicaux ont travaillé ensemble comme une grande organisation sous un même toit, selon la communication de Migros. Cela créerait la base pour fournir à la population l'accès à des soins ambulatoires coordonnés. Les deux entreprises sont convaincues que la combinaison du savoir-faire pharmaceutique et médical peut jouer un rôle clé dans ce processus.

Medbase, le prestataire de soins ambulatoires, gère des centres médicaux sur plus de 40 sites dans toute la Suisse. Environ 1'100 collaborateurs s'occupent des patients, de la prévention à la rééducation en passant par la médecine aiguë et la rééducation. Plus de 300 médecins généralistes, spécialistes et 320 thérapeutes effectuent plus de 1,5 million de consultations et traitements par an.

Répartition sur le marché de la santé

Avec cette acquisition, Migros poursuit le développement de son secteur de la santé. Il avait acquis Medbase en 2010. Cinq ans plus tard, Medbase réalise un bond en avant avec l'acquisition d'une participation majoritaire dans les centres de santé Santémed de la caisse maladie Swica.

Le géant orange travaille également avec la pharmacie Zur Rose depuis 2017. Elle exploite des pharmacies dans certaines filiales de Migros selon le concept shop-in-shop. La troisième agence Zur Rose a récemment ouvert ses portes dans un magasin Migros à Zurich.

Depuis 2000, le concurrent Coop gère ses propres pharmacies sous le nom de Coop Vitality dans le cadre d'une joint-venture avec le groupe pharmaceutique Galenica. Elles sont toutefois exploitées séparément et ne sont pas intégrées dans les magasins Coop. Selon le site Internet, ce réseau de pharmacies compte aujourd'hui 78 pharmacies.

Les petites pharmacies sous pression

Selon une étude menée par l'Association suisse de pharmacie pharmaSuisse en 2017, le nombre de pharmacies par habitant en Suisse est en baisse. Selon l'association, le réseau des pharmacies suisses est inégalement développé. De nouvelles pharmacies seraient ouvertes dans des endroits très fréquentés comme les gares, les centres commerciaux ou les centres-villes. D'autre part, les pharmacies ferment leurs portes dans les districts urbains ou dans les zones rurales.

Selon l'étude, une pharmacie sur cinq était menacée dans son existence. Selon l'Association des pharmaciens, les petites pharmacies en particulier doivent faire face aux réductions de prix décrétées à plusieurs reprises par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), à la distribution des médicaments par les médecins, mais aussi à des emplacements défavorables et à la concurrence des pharmacies locales (en allemand Präsenzapotheken). Ces derniers sont exploités, par exemple, par des hôpitaux et bénéficieraient ainsi d'avantages commerciaux.

C'est pourquoi les pharmacies indépendantes forment souvent des groupes tels que TopPharm ou Salveo afin d'exploiter les synergies dans les achats, le marketing et la formation. Il existe également d'autres chaînes de pharmacies, le Groupe Galenica avec ses pharmacies Amavita, Sun Store et Coop Vitality représentant le plus grand nombre de points de vente à fin 2016, soit 318 pharmacies, environ 18% de toutes les pharmacies en Suisse. La deuxième plus grande chaîne est Benu avec 89 pharmacies. Fin 2016, environ 2% des 1792 pharmacies suisses appartenaient à la chaîne Topwell.

Le 27 novembre 2018. Traduit de l'allemand avec des outils automatiques de traduction, supervision finale par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : ATS/Keystone. Remarque : Pharmapro Sàrl est client de l'ATS-Keystone en allemand. Crédits photos et infographies : Adobe Stock.

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news