PUBLICITE

Mises à jour médicales - semaine 18/2018

PUBLICITE

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 18/2018 (mise à jour le 30 avril 2018)

27 avril 2018

Vitamine B6 et rêves
Une étude australienne a montré que consommer de la vitamine B6 (pyridoxine) permettait de mieux se souvenir de ses rêves. Plus de 100 participants provenant de toute l’Australie ont pris des compléments alimentaires de vitamine B6 à forte dose, soit 240 mg, avant d’aller au lit pendant cinq jours consécutifs. Les résultats ont montré que la prise de vitamine B6 avait permis d’améliorer la capacité des participants à se souvenir de leurs rêves par rapport à un placebo. Avant de prendre ces compléments alimentaires, beaucoup de participants se souvenaient rarement de leurs rêves, mais ils ont signalé des améliorations à la fin de l’étude. Pouvoir se rappeler de ses rêves semble être un moyen efficace pour surmonter des cauchemars et traiter des phobies. Cette étude réalisée par l’Université d’Adélaïde (University of Adelaide) a été publiée online le 17 avril 2018 dans le journal scientifiques Perceptual and Motor Skills (DOI : 10.1177/0031512518770326).
Lire davantage sur la vitamine B6

26 avril 2018

Première greffe du pénis et scrotum
Un jeune militaire américain a reçu la première greffe totale de pénis et de scrotum ainsi que d’une portion de l’abdomen. L’opération qui a duré 14 heures a été réalisée le 26 mars 2018 au Johns Hopkins Hospital à Baltimore (Maryland), comme le relève un article du New York Times publié online le 23 avril 2018.  Ce militaire avait été atteint par une bombe dans une zone de combat. En plus de la région génitale détruite il avait aussi perdu ses 2 jambes (au-dessus du genou). La transplantation provenait d’un donneur mort. Dans une interview au New York Times, ce militaire qui préfère rester anonyme a expliqué 4 semaines après l’opération : “Il était difficile de me voir comme un homme pendant beaucoup de temps. Je me sens complet de nouveau.” Il a aussi affirmé qu’à un moment donné il a pensé au suicide, puis il a estimé que cela ne voulait pas la peine de se tuer pour un pénis comme il a expliqué au journal new-yorkais. Pour des raisons éthiques, les testicules n’ont pas été transplantées, car si ce militaire venait à avoir un enfant, ce dernier aurait les gènes du donneur. Dans l’explosion il a perdu ses testicules. Le New York Times précise que dans le passé 2 autres hommes avaient déjà effectué une transplantation de pénis, mais pas du scrotum. Grâce à cette opération il devrait pouvoir à nouveau uriner debout et avoir des relations sexuelles. Ce militaire aimerait désormais étudier la médecine et peut-être un jour rencontrer quelqu’un.

Le 30 Avril 2018. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Fotolia.com

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news