Mises à jour médicales - semaine 22/2020


Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 22/2020 (mise à jour le 05 juin 2020)

4 juin 2020

Covid-19 : nouvelle étude peu favorable à l’efficacité de l’hydroxychloroquine en prévention (sujets en bonne santé)
Une nouvelle étude américaine publiée le 3 juin 2020 est arrivée à la conclusion que l’hydroxychloroquine – un médicament développé à l’origine contre la malaria – ne protège pas les personnes en contact avec celles infectées par le SARS-CoV-2 (le virus à l’origine du Covid-19). Autrement dit, ce médicament ne semble pas avoir d’effet préventif en tout cas chez des personnes jeunes et en bonne santé. Dans leur étude, les scientifiques ont prescrit l’hydroxychloroquine à des personnes qui avaient été à proximité d’une personne infectée de façon avérée pendant au moins 10 minutes sans protection de la bouche ou des yeux à une distance inférieure à 1,80 mètre. Plus tard, les personnes concernées sont tombées elles-mêmes malades avec le Covid-19 avec la même probabilité que les personnes de contact qui avaient reçu un faux médicament inefficace (placebo). Les scientifiques ont publié leur étude le 3 juin 2020 dans le journal The New England Journal of Medicine (DOI : 10.1056/NEJMoa2016638). L’équipe de David Boulware, de l’université du Minnesota, a recherché des participants pour son étude sur les canaux de médias sociaux et sur les plateformes de médias traditionnels. Les volontaires ont reçu le médicament par courrier avec la demande de le prendre selon les instructions. L’admission devait avoir lieu au plus tard quatre jours après le contact non protégé. Dans les semaines qui ont suivi, les chercheurs ont interrogé les participants à plusieurs reprises sur leur état de santé. 107 des 821 personnes de contact sont tombées malades avec le Covid-19 dans les 14 jours. La proportion de patients souffrant du Covid-19 était à peu près la même dans les deux groupes – le groupe hydroxychloroquine et le groupe placebo. Par conséquent les chercheurs écrivent dans leur article que l’hydroxychloroquine n’est donc pas adapté à la prévention du Covid-19. Mais une limitation à cette étude provient du fait que les participants étaient principalement jeunes et n’appartenaient à aucun groupe à risque. Il conviendra d’examiner dans le futur si le médicament peut être utilisé à des fins de prévention chez les patients à haut risque. [Sources : avec des informations de l’agence de presse Keystone – ATS, Pharmapro.ch, site partenaire de Creapharma.ch, est client de cette agence de presse suisse en allemand, Folha de S.Paulo]
Plus d’informations sur l’hydroxychloroquine

Le 05 juin 2020. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2020 Pixabay

Offres PUSH

Pharmacien/ne adjoint/e, Fribourg

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter