Mises à jour médicales - semaine 24/2020


Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 24/2020 (mise à jour le 19 juin 2020)

16 juin 2020

Covid-19 : premier médicament s’avérant efficace pour diminuer la mortalité
Le dexaméthasone, un corticoïde couramment utilisé pour réduire l’inflammation et déjà présent sur le marché, réduirait la mortalité de 30% chez les malades les plus gravement atteints par le Covid-19, selon les premiers résultats d’une étude anglaise publiée le 16 juin 2020 et réalisée notamment par l’Université d’Oxford dans le cadre de l’étude RECOVERY (le lien fonctionnait le 16 juin 2020). Dans l’étude RECOVERY, les scientifiques étudient la pertinence de divers médicaments déjà approuvés comme remède contre le Covid-19. Plus de 11’500 patients de plus de 175 hôpitaux du Royaume-Uni auraient participé à l’étude. La partie de l’étude consacrée au dexaméthasone a inclus un total de 2104 patients qui ont reçu 6 mg de dexaméthasone une fois par jour pendant dix jours. 4321 patients ont servi de groupe témoin. La mortalité après 28 jours était la plus élevée parmi les patients sous respiration artificielle. Il était de 41% sans traitement à la dexaméthasone. Dans le groupe expérimental (avec dexaméthasone), il a diminué d’un tiers. Chez les patients qui ont reçu de l’oxygène mais qui n’ont pas été ventilés artificiellement, il a chuté d’un cinquième. Le traitement n’a eu aucun effet sur les patients qui n’avaient pas du tout besoin d’oxygène. [Sources : avec des informations de l’agence de presse Keystone – ATS, Pharmapro.ch, site partenaire de Creapharma.ch, est client de cette agence de presse suisse en allemand, Folha de S.Paulo]
Plus d’informations sur le dexaméthasonePlus d’informations sur le nouveau coronavirus (Covid-19)

14 juin 2020

Covid 19 : facteurs de risque de la maladie
L’hypertension, les maladies cardiaques et le diabète sont de loin les trois principaux facteurs de risque du Covid-19, c’est-à-dire qu’ils augmentent le taux de mortalité. On estime que les personnes souffrant de diabète, de maladies cardiaques ou d’hypertension ont plus d’ECA-2 (l’enzyme de conversion de l’angiotensine ou en anglais angiotensin-converting enzyme 2) sur leurs cellules, comme réponse à un plus haut niveau d’inflammation associé à ces maladies. Les récepteurs ou protéines ECA-2 ont une fonction anti-inflammatoire. S’ils sont occupés par les virus, l’inflammation augmente.

L’affinité du SARS-CoV-2 pour les cellules humaines et en particulier pour le récepteur ECA-2, sa porte d’entrée dans la cellule, est grande. En effet, le virus SARS-CoV-2 se lie par sa protéine de pointe (spike protein) au récepteur ECA-2 (en anglais ACE2 ou ACE-2) sur les cellules pulmonaires de l’organisme humain. En plus des poumons, le SARS-CoV-2 se lie aux ECA-2 présents dans de nombreuses cellules du système respiratoire supérieur, des parois des vaisseaux sanguins, du cœur, des reins et des intestins, comme l’expliquait The Economist dans un article du 6 juin 2020.
Plus d’informations sur le nouveau coronavirus (Covid-19)

Le 19 juin 2020. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2020 Pixabay

Offres PUSH

Pharmacien/ne (mission de coopération au développement), Hôpital de Lugala en Tanzanie
Pharmacien/ne adjoint/e dans la région de Lausanne

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter