PUBLICITE

Mises à jour médicales - semaine 26/2019

PUBLICITE

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 26/2019 (mise à jour le 28 juin 2019)

26 juin 2019

Les antidépresseurs augmentent le risque de suicide (étude)
Les antidépresseurs prennent un certain temps pour produire l’effet désiré, souvent quelques semaines. Au début, ils augmentent même le risque de suicide en comparaison avec un placebo, comme l’ont montré une étude de chercheurs suisses de la Haute école spécialisée zurichoise (ZHAW) et de chercheurs autrichiens de l’Hôpital universitaire de psychiatrie, de psychothérapie et de psychosomatique de Salzbourg. Leur étude a été publiée online le 24 juin 2019 dans le journal spécialisé Psychotherapy & Psychosomatics (DOI : 10.1159/000501215). Selon leur étude métastatique (étude d’études), le risque de suicide avec des antidépresseurs augmente de 2,5 par rapport au traitement par placebo. Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont évalué les données d’études sur les antidépresseurs qui ont été examinées par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis entre 1987 et 2013 pour approbation de commercialisation (mise sur le marché). Les études ont montré que 0,8 % des patients recevant des antidépresseurs se sont suicidés ou ont fait une tentative de suicide. Dans le groupe témoin avec placebo, le chiffre n’était que de 0,3%. Selon les calculs des chercheurs, un patient sur 202 traités aux antidépresseurs dans les essais cliniques a probablement subi une tentative de suicide qui n’aurait probablement pas eu lieu sans le médicament. Les scientifiques appellent donc à plus de prudence de la part des médecins et à une meilleure information des patients sur les risques. [avec des informations de Keystone – ATS, Pharmapro.ch – site partenaire de Creapharma.ch – est client de cette agence de presse suisse en allemand]
Plus d’informations sur les antidépresseurs

Interdiction de vente de cigarettes électroniques à San Francisco (USA)
San Francisco est la première ville des États-Unis à interdire la vente de cigarettes électroniques. Le conseil municipal de la métropole californienne a voté mardi 25 juin 2019 pour un règlement correspondant, qui doit maintenant être signé par le maire London Breed. Ce dernier avait déjà préconisé l’interdiction parle passé. Selon le rapport, la ville prend des mesures contre la vente de e-cigarettes, qui n’ont pas encore été soumises à l’approbation de la FDA (autorité de régulation des médicaments). En effet, l’agence n’a pas encore évalué l’impact de ces produits du tabac sur la santé publique disponibles sur le marché. Il s’agit d’une mesure novatrice pour protéger les adolescents, selon une déclaration faite mardi par Dennis Herrera, un avocat de la ville. Les partisans de l’interdiction du vapotage à San Francisco font état d’une épidémie croissante de cigarettes électroniques chez les adolescents, qui sont particulièrement friands de produits à base de nicotine, dont certains ont un goût sucré. Juul Labs, le premier fabricant américain d’e-cigarettes, est basé à San Francisco. Les partisans de la version électronique la considèrent comme une alternative plus saine à la fumée de cigarette traditionnelle, qui contient de nombreuses substances nocives. [avec des informations de Keystone – ATS, Pharmapro.ch – site partenaire de Creapharma.ch – est client de cette agence de presse suisse en allemand]

Le 28 juin 2019. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Adobe Stock

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news