PUBLICITE

Mises à jour médicales - semaine 34/2018

PUBLICITE

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 34/2018 (mise à jour le 24 août 2018)

21 août 2018

Maladie de Chagas
Selon une étude publiée le 20 août 2018 dans le journal scientifique Circulation (DOI : 10.1161/CIR.0000000000000599), depuis les années 1980 la maladie de Chagas s’est propagée dans des régions où elle n’avait pas été traditionnellement observée, y compris aux États-Unis ainsi que dans d’autres pays comme l’Espagne, la France, la Suisse, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Australie ou le Japon. Cette maladie peut notamment provoquer de l’insuffisance cardiaque.
Lire notre dossier complet sur la maladie de Chagas

20 août 2018

Rougeole
Le nombre de cas de rougeole dans la région européenne a énormément augmenté cette année. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi 20 août 2018 à Copenhague que plus de 41’000 enfants et adultes ont été infectés par la rougeole au cours du premier semestre 2018 avec au moins 37 décès. L’Ukraine a été particulièrement touchée avec plus de la moitié des cas (23’000). Pour éviter les épidémies 95% de la population devrait être vaccinée, selon l’OMS. Bien que la couverture vaccinale par 2 doses de vaccin antirougeoleux soit passée de 88% en 2016 à 90% en 2017 chez les enfants éligibles de la région Europe de l’OMS, de grandes disparités persistent au niveau local : certaines communautés signalent une couverture de plus de 95%, et d’autres, de moins de 70%.
Lire notre dossier complet sur la rougeole

18 août 2018

Vitamine D (efficacité)
Dans un article détaillé sur cette vitamine du New York Times (NYT) publié le 18 août 2018, le journal américain de référence explique que des études cliniques rigoureuses publiées ces dernières années n’ont pas réussi à prouver que la vitamine D pouvait réduire le risque de cancer, de maladies cardiovasculaires ou de chutes chez les personnes âgées. Aux Etats-Unis, en 2017 la somme du chiffre d’affaires des compléments alimentaires à base de vitamine D s’est élevée à 936 millions de dollars, soit 9 fois plus qu’une année de la décennie passée, selon le NYT.
Lire notre dossier complet sur la vitamine D (plus d’informations sur l’article du NYT en bas de l’article)

Alzheimer et alcool
Une consommation modérée d’alcool (jusqu’à 14 doses par semaine) est associée à une diminution du risque de démence de 47% chez des personnes âgées entre 35 et 55 ans par rapport aux personnes ne buvant pas d’alcool, selon une étude publiée le 1er août 2018 dans la revue scientifique BMJ (DOI : 10.1136/bmj.k2927). Pour arriver à ces conclusions les chercheurs ont observé les habitudes de plus de 9000 personnes. Une hypothèse sur l’effet positif de l’alcool pourrait être associée à une diminution de la formation de plaques bêta-amyloïde dans le cerveau. Une dose d’alcool correspond à 14 g d’alcool pur ou 355 ml de bière, 150 ml de vin ou 44 ml d’alcool fort. L’étude a montré que les personnes buvant plus de 14 doses d’alcool par semaine voyaient leur risque de démence augmenter, de 17% pour chaque 7 doses supplémentaire d’alcool. Les auteurs précisent toutefois que cette étude ne devrait pas encourager les personnes à boire plus d’alcool. L’alcool provoque directement chaque année plus de 3 millions de morts dans le monde, par des accidents de voiture ou des maladies comme le cancer ou la cirrhose.
Plus d’informations sur la prévention d’Alzheimer dans notre nouveau ebook qui va sortir le 21 septembre 2018, à l’occasion de la journée mondiale de la maladie.
Lire notre dossier sur Alzheimer et l’alcoolisme

Suivez-nous sur Instagram pour recevoir un résumé des études :

Le 24 août 2018. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Fotolia.com

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news