OFS - Les dépenses de santé de 2020 en légère hausse par rapport à 2019


BERNE - Les dépenses de santé ont affiché une légère hausse en 2020 par rapport à l'année précédente. Cette augmentation de 1% reste toutefois inférieure à la tendance des cinq dernières années (2,3%). Les dépenses individuelles ont, en outre, atteint 804 francs par mois.

Près de 83,3 milliards de francs ont été déboursés pour les dépenses de santé en 2020, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué publié mardi. Elles ont ainsi augmenté de 0,8 milliards par rapport à l'année précédente (82,5 milliards).

Parmi les facteurs qui impactent ces dépenses à la hausse, l'augmentation des coûts liés aux hôpitaux (0,5 milliard de francs) et aux institutions médico-sociales (0,3 milliard). Une baisse a en revanche été enregistrée pour les coûts des cabinets médicaux et des centres de soins ambulatoires.

Impact de la pandémie

"Cela peut s'expliquer, du moins en partie, par les mesures sanitaires liées au Covid-19 mises en place au cours de la première année" de la pandémie, précise l'OFS. "Une forte augmentation est en outre observée dans les coûts liés à l'Etat comme prestataire de services (1,2 milliard de francs)", ajoute-t-il.

La pandémie a également affecté les coûts liés à la prévention à la hausse. Ils ont fait face à une importante augmentation de 9,9%, alors attribuable aux coûts supplémentaires liés au coronavirus soutenus par la Condération et les cantons.

Le rapport entre dépenses de santé et produit intérieur brut (PIB) à prix courants est aussi en hausse. Il s'établit à 11,8%, contre 11,3% en 2019.

804 francs par personne et par mois

Sur les 804 francs de dépenses mensuelles individuelles de santé, la part la plus importante (305 francs) a été couverte par l'assurance-maladie obligatoire. L'Etat a contribué à hauteur de 175 francs. Les assurances sociales - comme l'AVS, l'AI et l'assurance-accidents - ont financé 51 francs, alors que d'autres régimes de protection sociale sous condition de ressources ont déboursé 30 francs. Les assurances complémentaires ont couvert 52 francs.

Parmi les montants restants, 17 francs ont été assumés par d'autres financements privés et 174 francs concernent le solde, payé directement par les ménages en plus des primes d'assurance-maladie et des impôts. Sont particulièrement concernés par ce montant le financement des prestations des établissements médico-sociaux, des traitements dentaires ainsi que la franchise et la participation aux frais prévus par l'assurance maladie pour les traitements hospitaliers et ambulatoires.

Résultats provisoires

Ces chiffres sont encore provisoires, précise l'OFS. A noter qu'ils sont produits chaque année, mais avec un décalage de deux ans environ. Leur synthèse nécessite en effet l'analyse de plusieurs sources statistiques primaires, explique l'OFS.

Le 26 avril 2022. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

PHARMACIEN – 60% (f/h) - BENU Le Mouret, Le Mouret

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter