Oncologie - Pourquoi la radiothérapie ne fonctionne pas chez tous les patients


BERNE - Il est connu que certains patients réagissent mieux que d'autres à la radiothérapie contre le cancer. Des chercheurs bernois ont mis en évidence des gènes qui jouent un rôle important dans ce phénomène. Ces travaux pourraient ouvrir la voie à des traitements plus personnalisés.

Environ la moitié des patients souffrant d'un cancer se voient prescrire une radiothérapie, soit des séances de rayons ciblant la tumeur quotidiennement pendant plusieurs semaines. Si chez de nombreuses personnes le traitement porte ses fruits, d'autres n'en retirent pratiquement aucun bénéfice.

Les causes de ces différences restaient peu claires. L'équipe de Sven Rottenberg, du Centre de médecine de précision à l'Université de Berne, avec des confrères néerlandais, a maintenant identifié des gènes de réparation de l'ADN dans les tumeurs de certains patients et qui sont absents chez d'autres.

Le but de la radiothérapie étant de détruire l'ADN des cellules tumorales afin de les empêcher de proliférer, le traitement s'avère efficace chez les patients dont les tumeurs ne disposent pas de cette capacité d'autoréparation, selon ces travaux menés sur un modèle animal et des cultures de cellules humaines.

Cette recherche publiée dans la revue Cell Reports ouvre à la voie à une personnalisation accrue de la thérapie en fonction de la prédisposition génétique des patients, selon le Pr Rottenberg, cité mardi dans un communiqué de l'alma mater bernoise. Elle pourrait également déboucher sur de nouveaux médicaments améliorant l'efficacité de la radiothérapie.

Le 25 août 2020. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch). Crédit infographie (si présente) : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne adjoint/e, Fribourg

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter