Pharma : Stada rachète à GSK des médicaments OTC dont le Mebucaïne


FRANCFORT (ALL.) - Le fabricant allemand de produits pharmaceutiques Stada, en Suisse sa filiale est Spirig HealthCare AG, étend ses activités aux médicaments en vente libre (OTC) grâce à une nouvelle acquisition. Stada reprend 15 produits de marque du géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK), selon un communiqué de presse publié le lundi 24 février 2020. Ces dernières années, beaucoup de médicaments OTC ont changé de propriétaire suite à des restructurations des laboratoires pharmaceutiques.

Mebucaïne

Dans ce rachat par Stada, il s'agit notamment de la préparation vitaminée Cetebe, du médicament contre le rhume Coldrex, contre les allergies Tavegyl, contre les maux de gorge Mebucaïne et du Venoruton. Les produits sont commercialisés dans plus de 40 pays, dont l'Allemagne, la Russie, la Pologne, la Suisse et l'Espagne. Stada aurait versé plus de 300 millions d'euros, ont déclaré deux personnes connaissant bien le dossier. Mais Stada et GSK n'ont fait aucun commentaire sur le prix d'achat.

En main de financiers

Stada, connue pour des marques telles que le médicament contre la grippe Grippostad et la crème solaire Ladival, est détenue depuis 2017 en grande partie par les investisseurs financiers Bain et Cinven (selon Bloomberg.com, société basée à Boston aux États-Unis), qui ont racheté la société allemande pour plus de cinq milliards d'euros. Selon la Handesblatt allemande du 25 février 2020, Bain et Civen posséderait environ 93% de Stada. En novembre dernier, le groupe Stada basé à Bad Vilbel, à côté de Francfort, a réalisé la plus grosse acquisition de l'histoire de la société, en reprenant des activités du groupe pharmaceutique japonais Takeda pour 660 millions de dollars. Avec cette nouvelle acquisition Stada pourrait faire un chiffre d'affaires en 2020 d'environ 3 milliards d'euros, selon la Handesblatt

OTC

GSK a fusionné son secteur des soins de santé en vente libre avec celui de Pfizer et se concentre désormais sur les marques à potentiel mondial ou international. La vente rapproche GSK de son objectif de gagner 1 milliard de livres sterling (1,2 milliard d'euros) en 2019 et 2020 grâce aux désinvestissements. GSK fait de bons progrès vers cet objectif, a déclaré un porte-parole de GSK. Il y quelques années, Novartis avait vendu ses activités OTC à GSK. 

Article mis à jour le 25 février 2020. Sources : Bloomberg.com, Handesblatt  (du 25 février 2020), Keystone-ATS (traduit en grande partie de l'allemand par un outil automatique de traduction avec la supervision finale de Xavier Gruffat - pharmacien. Pharmapro Sàrl, et ses sites Pharmapro.ch et Medpro.ch, est client de Keystone-ATS en allemand. La news originale est disponible sur Pharmapro.ch en allemand : www.pharmapro.ch/de, dans la rubrique News). Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne 100%- BENU Cugy (VD)
Pharmacien/ne responsable à Payerne (VD)
Pharmacien (h/f) 60% - 80%- BENU Biopôle - Epalinges (VD)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter