Santé - Médicaments importés illégalement (ex. bisacodyl) : Swissmedic met en garde


BERNE - Les importations illégales en Suisse de décongestionnants nasaux et de laxatifs contenant le principe actif bisacodyl sont en hausse, a constaté dernièrement Swissmedic. L'emploi de ces produits doit être limité à une courte durée, car il existe un risque de dépendance, met en garde l'institut.

Swissmedic a régulièrement saisi ces dernières années des importations illégales de spray nasaux et de laxatifs. Mais une augmentation des saisies de grandes quantités de produits commandés en ligne auprès de pharmacies étrangères par des clients suisses a été enregistrée récemment.

Etant donné le potentiel de dépendance, les pharmacies suisses ne délivrent pas plusieurs de ces sprays nasaux en vente libre ou de grandes quantités de laxatifs et elles informent leurs clients des risques associés à une utilisation prolongée.

La législation suisse sur les produits thérapeutiques n'étant pas applicable à l'étranger, il est plus difficile d'imposer des mesures pour la protection de la santé dans le cadre d'importations, souligne Swissmedic.

Signalement sans beaucoup d'effet

Swissmedic signale aux autorités de contrôle compétentes à l'étranger les pharmacies qui font de la vente par correspondance et envoient à des clients suisses des quantités dangereuses pour la santé de sprays contre le rhume ou de certains laxatifs, n'assumant ainsi pas leurs responsabilités.

Malgré cela, des quantités préoccupantes de préparations en vente libre restent disponibles sans conseil ni restriction quantitative auprès de certaines pharmacies, déplore l'Institut suisse des produits thérapeutiques.

Risque de rhume chronique

Concernant les décongestionnants nasaux, il existe un risque de dépendance en cas d'utilisation pendant plus d'une dizaine de jours. Leur utilisation à long terme peut entraîner un rhume chronique connu sous le nom de rhinite médicamenteuse.

Les personnes concernées doivent alors utiliser ces produits à intervalles de plus en plus rapprochés, et par là même à des doses plus élevées, afin d'avoir la sensation de pouvoir respirer librement.

Equilibre perturbé

De même, l'utilisation des laxatifs doit toujours être limitée à une courte durée, car ces produits peuvent avoir des effets secondaires graves sur le long terme. La plupart ne doivent pas être pris pendant plus d'une à deux semaines sans surveillance médicale.

Les laxatifs disponibles en vente libre dont le principe actif est le bisacodyl peuvent entraîner un cercle vicieux: la prise constante de comprimés perturbe l'équilibre hydro-électrolytique, ce qui peut entraîner une diminution de l'activité intestinale, qui à son tour impose une nouvelle utilisation de ces laxatifs.

Les risques potentiels pour la santé sont une malnutrition, des inflammations intestinales chroniques et d'autres maladies liées aux déséquilibres électrolytiques.

Swissmedic met donc de nouveau en garde contre la commande de médicaments provenant de l'étranger. Toute personne qui recourt à de telles offres s'expose à des risques pour sa santé, des coûts et, dans les cas les plus graves, à une procédure pénale, insiste l'institut.

Le 10 janvier 2023 (mis à jour le 2 janvier 2023). Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne responsable technique de laboratoire 80-100% - BENU Vidy Lausanne

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter