PUBLICITE

Un bon quart de la population suisse bénéficie de réductions de primes d'assurance maladie

PUBLICITE

BERNE - En Suisse, un bon quart de la population bénéficie d'une réduction individuelle sur les primes d'assurance maladie. Pendant l'année 2017, la Confédération et les cantons y ont consacré 4,5 milliards de francs.

Sur les quelque 2,2 millions de personnes qui ont bénéficié d'une réduction individuelle des primes en 2017, environ 380'000 bénéficiaient en même temps de prestations complémentaires et environ 330'000 de l'aide sociale, selon un rapport de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Bien que la charge financière moyenne des ménages ait augmenté, le système d'assurance maladie obligatoire dans son ensemble a un effet redistributif important en faveur des ménages les plus pauvres.

Familles monoparentales

En particulier, les 30% des ménages les plus pauvres bénéficient de la réduction de la prime individuelle. C'est aussi le groupe de population qui reçoit le plus de services médicaux au détriment de l'assurance maladie obligatoire. Ce sont les familles monoparentales qui en ont le plus profité.

De grandes différences d'un canton à l'autre

Selon les cantons, la réduction de la prime individuelle est traitée de manière très différente. Les contributions par habitant varient entre 372 francs dans le canton de Nidwald et 991 francs à Bâle-Ville. Le nombre de bénéficiaires de ces réductions varie de 19% dans le canton de Lucerne à 35% dans le canton de Schaffhouse.

En moyenne, les cantons ont pris en charge 42% des coûts, poursuit l'OFSP dans un communiqué publié le 6 décembre 2018. La réduction de la prime individuelle par habitant est la plus élevé dans le canton des Grisons, suivi des cantons de Zoug, Tessin, Vaud et Bâle-Ville. C'est dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures que la réduction de la prime individuelle est la plus faible.

Les primes pèsent de plus en plus sur les budgets

Selon l'OFSP, le rapport montre également que les réductions de la prime individuelle  augmentent moins rapidement que les primes de l'assurance maladie obligatoire. Autrement dit, les primes pèsent de plus en plus lourdement sur le budget des ménages avec des revenus modestes.

Les ménages avec enfants sont plus touchés que ceux sans enfants. En 2017, la charge financière moyenne de l'assurance maladie correspondait à 14% du revenu disponible de tous les ménages dans tous les cantons.En 2014, cette charge s'élevait à 12%. Elle est la plus faible dans le canton de Zoug (7%) et la plus élevée dans les cantons du Jura et de Bâle-Campagne (18%).

Analyse

Comme le revenu disponible est pris en compte dans ce rapport et pas le salaire net, il est possible que la différence entre les cantons provienne en partie dans la charge fiscale. En effet, les impôts sur le revenu sont beaucoup plus bas à Zoug qu'à Bâle Campagne ou au Jura.

Le 6 décembre 2018. Sources : ATS-Keystone. Traduit de l'allemand par Xavier Gruffat (pharmacien) à l'aide d'outils de traduction automatique. Remarque : Pharmapro Sàrl est client de l'ATS - Keystone en allemand. Crédits photos et infographies : Adobe Stock, Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch), Pharmapro Sàrl.

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news