La résistance aux antibiotiques reste un défi en Suisse (rapport)


BERNE - Les bactéries résistantes aux antibiotiques concernent aussi la Suisse. Le nombre d'infections y augmente comme dans le monde entier. Signe positif, l'utilisation d'antibiotiques continue à diminuer en médecine vétérinaire, alors qu'elle est stable en médecine humaine.

Un usage excessif ou inapproprié d'antibiotiques peut contribuer au développement de résistances chez certaines bactéries. Le traitement d'infections devient alors difficile, voire impossible. D'où une surveillance étroite des cas de résistance chez l'homme et chez l'animal depuis le début des années 2000 en Suisse.

Selon le dernier rapport publié lundi 17 novembre 2020 par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), l’usage d’antibiotiques en médecine humaine reste similaire à celui des années précédentes. Près de 90% des antibiotiques sont destinés à des traitements ambulatoires.

En médecine vétérinaire, l’utilisation des antibiotiques continue à diminuer. Dans l’ensemble, 32'397 kilos d’antibiotiques ont été vendus pour la médecine vétérinaire en 2018 et 30'108 kilos en 2019. En 2008, les ventes atteignaient encore près de 70'000 kilos.

Les données récoltées sur les résistances chez l’homme et chez l’animal montrent des tendances différentes: pour certaines bactéries, les résistances aux antibiotiques ont augmenté de manière significative, alors que pour d’autres, elles sont restées stables ou ont diminué.


Inefficace contre les virus

Les antibiotiques n'ont aucun effet sur le virus. Ils ne peuvent combattre que les bactéries. Selon l'OSAV et l'OFSP, la population doit encore être sensibilisée sur ce point. Selon un récent sondage de Demoscope, environ un tiers de la population pense que les antibiotiques détruisent les virus.

La pandémie de Covid-19 a quelque peu brouillé le message. Bien qu'il s'agisse d'une maladie virale, il déclenche fréquemment des infections secondaires devant être traitées avec des antibiotiques. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) craint que la situation en matière de résistance aux antibiotiques se soit encore détériorée à cause de l'épidémie et que les progrès déjà accomplis soient compromis.

Mesures pour la santé animale

Dans le domaine de la santé animale, plusieurs mesures ont été prises. La Plateforme Animaux de rente en bonne santé offre aux agriculteurs la possibilité de vérifier la situation de leur exploitation grâce à un questionnaire en ligne, et de suivre une formation complémentaire. L'objectif est de réduire le recours aux antibiotiques.

Dans le secteur agricole, un autre projet vise à améliorer la santé des vaches. Il est ciblé sur la santé des pieds des bovins afin d'éviter des inflammations des mamelles lorsque l'animal reste trop longtemps couché.

Les animaux de compagnie ne sont pas oubliés. Un manuel d'hygiène a été élaboré par la faculté Vetsuisse de Zurich pour prévenir les infections de personnes et d'animaux dans les cabinets vétérinaires.

Le 17 novembre 2020. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne adjoint/e 80 à 100% - BENU à Orbe (VD)
Pharmacien/ne adjoint/e à Crans-Montana (VS)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter