Les pharmaciens peuvent apporter des contributions importantes à la prévention des maladies cardiovasculaires


BIRMINGHAM (ROYAUME-UNI) - Grâce à leur expertise dans l'utilisation sécuritaire et efficace des médicaments, les pharmaciens peuvent aider à la gestion des maladies chroniques. Un examen et une analyse, publiés dans le British Journal of Clinical Pharmacology (DOI : 10.1111/bcp.14164), le 28 novembre 2019, indiquent que les initiatives - comme l'éducation des patients, les conseils sur le suivi du régime médicamenteux - dirigées par les pharmaciens peuvent apporter des contributions précieuses à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Pour évaluer le potentiel des pharmaciens à contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires en médecine générale, Abdullah Alshehri, de l'Université de Birmingham, au Royaume-Uni, et ses collègues ont cherché dans la littérature médicale des essais cliniques comparatifs randomisés pertinents.

L'équipe a identifié 21 essais avec un total de 8’933 patients. Les interventions dirigées par des pharmaciens comprenaient l'éducation des patients, l'examen et le counseling des médicaments, l'évaluation physique, l'évaluation de l'observance, la modification du mode de vie et la gestion des médicaments (comme la prescription, l'ajustement, la surveillance et l'administration des traitements et l'identification des problèmes liés aux médicaments). Les interventions les plus fréquemment utilisées par les pharmaciens étaient l'examen et la gestion des médicaments.

Baisse significative de la tension artérielle systolique

Les patients qui ont bénéficié d'interventions dirigées par un pharmacien ont connu une baisse significative de leur tension artérielle systolique (de -9,33 mmHg en moyenne), de leur taux d'hémoglobine A1c, une mesure de la glycémie (de -0,76 % en moyenne) et de leur cholestérol LDL (de -15,19 mg/dl en moyenne). Les interventions dirigées par des pharmaciens ont également aidé les patients à bien suivre leur régime médicamenteux.

Contribution importante dans la prévention de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires

M. Alshehri explique que les données probantes présentées dans cet examen fournissent un message important aux systèmes de santé et aux responsables des politiques, concernant l'efficacité des interventions des pharmaciens généralistes en pratique. En effet, les réductions importantes de la tension artérielle, de la glycémie et du cholestérol sanguin signalées dans cette méta-analyse, si elles sont maintenues dans la pratique clinique, pourraient avoir des répercussions importantes sur la gestion de l'hypertension, du diabète et de la dyslipidémie, ce qui pourrait prévenir la morbidité et la mortalité cardiovasculaires.

Le chercheur a noté que les résultats appuient une plus grande implication des pharmaciens dans la pratique générale. Cela profitera, selon lui, aux organisations de santé en fournissant des soins rentables associés à un meilleur contrôle de l'état de santé des patients et de leurs médicaments.

Le 04 décembre 2019. Par la rédaction de Pharmapro.ch (supervision scientifique par Xavier Gruffat, pharmacien). Sources : Communiqué de presse de l’étude (en anglais). Références : British Journal of Clinical Pharmacology (DOI : 10.1111/bcp.14164). Crédit photos : Adobe Stock.

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter