Pharmacies vaudoises : formation en ligne pour venir en aide aux victimes de violence domestique


LAUSANNE - Le Canton de Vaud déploie la première formation en ligne sur la problématique de la violence domestique destinée aux pharmaciennes, pharmaciens et aux assistantes et assistants en pharmacie des 260 pharmacies d'officine du Canton. Ces professionnels de santé pourront se familiariser avec la problématique et disposer d’outils pour détecter et orienter les victimes de violence domestique. La formation donne droit à 25 points FPH.

Lire aussi : Violence domestique : interview avec la pharmacienne cantonale

4 interventions par jour de la police

La police intervient en moyenne quatre fois par jour pour des situations de violence domestique, ce qui représente plus de 1600 interventions par année et près de 50% des infractions de violence en général. Isabelle Moret, cheffe du Département de l’économie, de l’innovation, de l’emploi et du patrimoine ajoute : « Certaines victimes n’oseront pas pousser la porte d’un foyer d’hébergement ou appeler la police, disposer de relais au plus près de leur quotidien est essentiel pour les orienter vers l’aide dont elles ont besoin. C’est pourquoi, proposer aux équipes de terrain des formations spécifiques comme celle que nous présentons aujourd’hui est essentiel ».

Lieu d'accueil

Le personnel des pharmacies peut être confronté quotidiennement à des personnes qui viennent chercher des médicaments pour traiter les conséquences physiques ou psychiques de la violence subie. « L’officine est en effet un lieu accessible sans rendez-vous, dans lequel les victimes sont susceptibles de se rendre spontanément, et elle constitue un excellent point d’entrée dans le réseau vaudois. Ces professionnelles de santé jouent ainsi un rôle clé pour orienter les victimes vers les prestations d’aide », souligne Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l’action sociale.

Covid-19

Le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH) et la Direction générale de la santé (DGS) ont mandaté l’entreprise Takeoff Concept pour développer cette formation. Elle permettra aux professionnels des pharmacies d’acquérir les connaissances nécessaires à la détection des victimes, la compréhension de la problématique de la violence dans le couple et à ses mécanismes sous-jacents, mais aussi de connaître les dispositions légales permettant de protéger les femmes concernées et les prestations d’aide disponibles, afin de pouvoir les orienter efficacement. Les personnes victimes pourront trouver en pharmacie un accueil bienveillant et des ressources pour mettre fin à la violence domestique subie. Selon le journal 24 Heures, l'idée est née pendant la pandémie de Covid-19 en 2020, car à cette époque les gens pouvaient penser que les services spécialisés étaient fermés. La pharmacie a été considérée comme un important réseau de proximité pour identifier d'éventuelles victimes. 

25 points FPH

La SVPH (Société vaudoise de pharmacie) est associée à cette formation et gère sa promotion et les inscriptions des professionnels intéressés. Il est possible de s'inscrire à cette formation gratuite jusqu'au 25 mars 2023 sur le site de la SVPH (lien ici). Cette formation est créditée de 25 points FPH postgrade et continue, à condition de la poursuivre intégralement.

Lire aussi : Violence domestique : interview avec la pharmacienne cantonale

Le 25 novembre 2022. Sources : communiqué de presse de l'état de Vaud, site Internet de la Société Vaudoise de Pharmacie, 24 Heures. Par Xavier Gruffat (supervision et contrôle). Crédits photos : Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Offres PUSH

Pharmacien/ne responsable technique de laboratoire 80-100% - BENU Vidy Lausanne

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter