Suisse : huit millions de doses de vaccins anti-Covid d'ici fin juillet


BERNE - La Suisse va recevoir au moins huit millions de doses de vaccin entre avril et fin juillet. Le Conseil fédéral s'est réuni jeudi avec les cantons pour la mise en œuvre de la campagne de vaccination, qui doit permettre à ceux qui le veulent d'être vaccinés d'ici l'été.

Avec l'irruption des nouveaux variants du coronavirus, la rapidité du déploiement des vaccins est cruciale, a souligné le président de la Confédration Guy Parmelin. D’ici à fin juillet 2021, la Suisse recevra 8,1 millions de doses des vaccins déjà autorisés (Moderna, Pfizer/BioNTech), a précisé le ministre de la santé Alain Berset devant la presse, soulignant que c'est le minimum atteignable.

Les deux fabricants ont garanti qu'ils pourront livrer dans les délais. Si d’autres vaccins venaient à être autorisés, ces quantités pourraient fortement augmenter. La procédure d’évaluation pour le vaccin d’AstraZeneca est notamment en cours chez Swissmedic.

"Conscients des enjeux"

Le vaccin est "notre principal atout pour sortir de la crise", pour sauver des vies, mais aussi pour lever les restrictions, a souligné M. Alain Berset. La vaccination devrait fortement s'accélérer au deuxième trimestre. Cet afflux de vaccins représente toutefois un très gros défi logistique pour les cantons. Il faudra vacciner 660 personnes pour 100'000 habitants chaque jour, a indiqué M. Berset.

Les conseillers fédéraux Guy Parmelin et Alain Berset se sont donc réunis en visioconférence avec des représentants des cantons, de la task force scientifique et de la commission fédérale pour les vaccinations et les fabricants de vaccins Pfizer et Moderna pour discuter de la mise en œuvre de la campagne de vaccination.

Tous les acteurs présents à ce sommet étaient "parfaitement conscients des enjeux" de la vaccination, a indiqué Guy Parmelin. Il a insisté l'importance de tenir le rythme planifié des vaccinations. Chaque mois de gagner sur la pandémie en vaccinant plus vite permet de sauver environ 800 vies, a souligné le président de la Confédération. Sur le plan économique, ce sont des économies mensuelles de 750 millions de francs.

Cantons prêts

La Confédération transmettra directement les doses aux cantons. Ceux-ci sont prêts à les recevoir et à les injecter, a confirmé la vice-présidente de la Conférence des directeurs de la santé (CDS) Rebecca Ruiz. Ils ne peuvent cependant pas être prêts trop longtemps avant une confirmation de livraison de vaccin par l'OFSP.

L'important est d'assurer un développement stable de la vaccination. Si la Suisse peut recevoir les vaccins et les distribuer, la campagne sera un succès, a estimé M. Berset. "Nous avons une bonne situation", a déclaré Berset. Il y a six mois personne n'aurait pensé que la campagne de vaccination serait aussi avancée, a-t-il ajouté. Toutes les personnes vulnérables devraient être vaccinées d'ici le 20 avril 2021.

Plusieurs scénarios

Plusieurs scénarios ont été élaborés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Différents facteurs vont influer sur la durée de la campagne de vaccination, notamment la disposition des gens à se faire vacciner et l'autorisation de vaccins supplémentaires. Toutefois, l'objectif d'administrer au moins une dose à toutes les personnes qui le souhaitent d’ici à fin juin reste réaliste, pour le Fribourgeois.

L’administration de la première dose offre déjà une protection élevée contre les infections symptomatiques deux semaines après la première injection, selon les observations. Pour les deux vaccins disponibles pour le moment, il reste impératif d'administrer une deuxième dose pour garantir une protection complète.

Plus de la moitié des personnes vaccinées auront reçu leur deuxième dose d'ici fin juin, a précisé Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP. A partir du mois d'août, sans nouveau variant qui échappe au vaccin, il y aura assez de personnes vaccinées pour que les mesures de restrictions ne soient plus nécessaires, a-t-elle ajouté.

Au-delà de l'accès aux vaccins et de la logistique, il est nécessaire qu'une grande partie de la population soit prête à se faire vacciner pour la réussite de cette campagne. Jusqu'à présent, plus de 1,25 million de doses de vaccin ont été administrées et 465'782 personnes ont déjà reçu deux doses.

Tout le monde ne peut pas encore bénéficier du vaccin. La vaccination contre le COVID-19 est à l'heure actuelle déconseillée aux enfants de moins de 16 ans et aux femmes enceintes.

Le 25 mars 2021. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre Newsletter