Pharmacien

Pharmacien/ne d’officine en Suisse

Remarque: pour simplifier la lecture, nous utiliserons le terme de pharmacien, bien entendu pharmacien signifie aussi pharmacienne.

Généralités

profession de pharmacienLe métier de pharmacien d’officine est une profession passionnante, car pluridisciplinaire. Elle touche aussi bien les notions médicales, chimiques, sociales qu’économiques. Les personnes désirant exercer cette profession doivent aimer le contact social, assumer des responsabilités et vouloir se former sans cesse. Il existe d’ailleurs de nombreuses possibilités d’améliorer ses connaissances par les formations post-grades (à faire après les études) dans divers domaines : pharmacie, médecines complémentaires (comme l’aromathérapie, l’homéopathie, par exemple), gestion du personnel, etc.

Le pharmacien est un acteur essentiel de la santé. Au sein de son officine, il effectue des tâches importantes que sont :

- Le triage pharmaceutique. Son officine étant ouverte 6 jours, voire 7 jours sur 7, cela permet à la population de venir demander un premier conseil au niveau de la santé. Le pharmacien, selon son évaluation de la situation, pourra donner les médicaments adéquats ou suggérer la consultation d’un autre partenaire de la santé : médecin, hôpital, ostéopathe, etc.

- La délivrance de médicaments prescrits par le(s) médecin(s). Par la tenue d’un dossier-patient, le patient ayant plusieurs médecins sera rassuré de savoir que son pharmacien veille à la bonne compatibilité entre ses différents médicaments.  Le pharmacien peut lui-même délivrer les médicaments prescrits ou valider la délivrance des médicaments préparés par une assistante en pharmacie. Le pharmacien vérifie la justesse des dosages et des posologies. Il vérifie aussi que le traitement est bien compris par le patient. La bonne prise du médicament permet de soigner, soulager ou prévenir des maladies, mais de plus, évite des gaspillages importants. Cela permet de diminuer les coûts de la santé.

La fabrication de préparations magistrales. Le pharmacien fabrique, sur la base d’une prescription médicale, des crèmes, des pommades, des lotions, des gélules, des sirops, des suppositoires, des ovules, etc. Si son laboratoire le permet, le pharmacien fabrique également des préparations stériles, comme les injectables, les collyres. Le travail en laboratoire demande une grande précision ainsi qu’une grande propreté dans l’exécution de la tâche, selon les normes de bonnes pratiques de fabrication, assurant la qualité du produit fini. Le pharmacien est bien sûr, tenu de vérifier la conformité des matières premières qu’il reçoit pour la fabrication des préparations magistrales : poudres, liquides. Selon des tests de laboratoire, il sera amené à vérifier leur identité et leur qualité.

La préparation de semainiers. Cette prestation pharmaceutique est essentielle pour garantir une bonne prise des médicaments, dans le but d’améliorer le traitement et de diminuer le gaspillage. La préparation des semainiers se fait souvent pour les personnes âgées ou les établissements médicaux sociaux, si la pharmacie a un partenariat avec un EMS.

La délivrance de produits de substitution pour les patients toxicomanes et leur suivi médical. Le pharmacien délivre aux patients désirant sortir de leur dépendance, selon un schéma convenu par le médecin, du sirop de méthadone, fabriqué dans son officine.

La formation du personnel. Le pharmacien gère et forme le personnel représenté par les assistant(e)s en pharmacie, les apprenti(e)s et les stagiaires.

La facturation aux assurances. En principe, les médicaments sont délivrés aux patients, mais ces derniers ne payent pas tout de suite, car le pharmacien va directement facturer le prix des médicaments auprès des assurances maladies, si les patients, de par leurs contrats d’assurance, sont sous le régime du tiers-payant. La facturation est un poste souvent délégué à une assistante en pharmacie. Mais la surveillance de la facturation incombe au pharmacien responsable.

La gestion de la pharmacie. Cela représente la gestion du local qui doit se faire selon les normes de sécurité, notamment en ce qui concerne le laboratoire, mais également la gestion administrative de la pharmacie : les charges comme le loyer, l’électricité, les salaires, etc.

Aptitudes et qualités

Pour exercer en tant que pharmacien et s’épanouir dans ce métier, il est important d’avoir certaines qualités et aptitudes, telles que :

-          Aimer étudier sans cesse (rappelons qu'il s'agit d'une profession universitaire)

-          Travailler avec précision

-          Aimer le contact humain

-          Avoir du plaisir à prendre des responsabilités

-          Aimer la gestion d’entreprise (gestion du personnel, aspect économique)

Formation à avoir

Pour obtenir le titre de pharmacien d’officine, il est nécessaire de suivre une voie académique. Ainsi, après la maturité, le jeune étudiant peut s’inscrire dans une université suisse proposant la formation de pharmacien.

En Suisse, seules les universités de Bâle, Genève et l’EPF de Zürich proposent la formation complète, à savoir 6 semestres pour obtenir le titre de bachelor et 4 semestres supplémentaires pour obtenir le master, dont une année de stage en officine et en milieu hospitalier.

Les étudiants peuvent, s’ils le désirent, commencer leurs études à Lausanne, Neuchâtel, Fribourg ou Berne.

Au niveau du bachelor, les étudiants vont acquérir des connaissances dans les domaines suivants :

- Les sciences de base, dont la biologie, la chimie, la botanique, les mathématiques, la physique, l’informatique, etc.

- Les sciences médicales de base que sont l’anatomie, la microbiologie, la biochimie, etc.

- Les sciences pharmaceutiques de base, recouvrant la biopharmacie, la pharmacie galénique, la pharmacologie, la phytochimie, la pharmacie hospitalière, etc.

En 3ème année de bachelor, l’étudiant est familiarisé avec le médicament, en partant de la synthèse du principe actif à l’analyse du produit fini.

Au cycle de niveau master, les étudiants pourront mettre en pratique leur connaissance par une année d’assistanat (stage) en milieu officinal ou hospitalier, effectuer un travail de diplôme et suivre des cours complémentaires dans les domaines suivants :

- Pharmaco-économie, suivi pharmaceutique, la santé des populations, le triage pharmaceutique, les préparations pharmaceutiques, la validation d’ordonnances, etc.

A la fin de ces deux ans de master, l’étudiant doit passer un examen et recevoir le titre de master en pharmacie. Après cela, il doit encore passer les examens fédéraux. Seul le pharmacien ayant réussi ses examens fédéraux pourra exercer dans les officines suisses.

Lire aussi: Comment devenir une bonne pharmacienne ? Conseils aux jeunes (du blog Pharmama.ch)

Formations post-grades

De nombreuses possibilités de formations post-grades sont proposées par les sociétés cantonales et aussi par la société faîtière suisse, PharmaSuisse.

PharmaSuisse  propose notamment la formation FPH pour pharmaciens d’officine, faisant de ce dernier un spécialiste, en le perfectionnant dans tous les domaines touchant à la profession : l’évolution de la santé, l’économicité des traitements, la gestion du personnel, la gestion financière, etc. Cette formation peut se faire entre 2 et 5 ans en emploi.

D’autres associations proposent des formations très intéressantes touchant aux médecines douces, comme la phytothérapie, l’aromathérapie ou les huiles essentielles.

Avantages du métier

Le métier de pharmacien offre plusieurs avantages :

- Des horaires flexibles. Plus du 40% des pharmaciens travaille à temps partiel, pouvant aller du 20% au 90%. C’est un avantage certain lorsque l’on veut allier vie familiale et vie professionnelle, notamment pour les femmes.

- Les pharmaciens sont très recherchés. Cette profession ne connaît pas de chômage depuis de nombreuses années, car le pharmacien est rare sur le marché. Notion d'offre et de demande.

- Un contact privilégié avec la patientèle. Cette dernière fait confiance à son pharmacien. Le côté social, dans ce métier est primordial.

- La possibilité d’ouvrir sa propre pharmacie (en indépendant ou en "franchise").

Un grand avantage de la formation, réside dans le fait, qu’à la réussite de son master en pharmacie, le pharmacien a de nombreux débouchés, comme l’industrie (recherche, vente et marketing), le doctorat (travail de recherche), le milieu hospitalier (dans ce cas, une formation complémentaire est nécessaire) ou encore l’administration (pharmacien cantonal, travail au sein de l’office de la santé publique, Swissmedic).

Désavantages du métier

Bien que l’horaire des pharmaciens peut souvent être flexible, les heures d’ouverture des pharmacies suivent les heures d’ouverture des magasins, pouvant aller de 7h30 à 20h, 6 jours sur 7 et parfois même le dimanche (en ce qui concerne les pharmacies se trouvant dans les gares par exemple).

Les gardes peuvent représenter un désavantage certain. Car ces dernières se font en soirée, la nuit, les dimanches et jours fériés. Cependant, les gardes sont réparties entre les différentes pharmacies de la région, surtout dans les grands centres urbains.

La charge administrative est parfois lourde (comptabilité, courriers des pharmaciens cantonaux, courriers des firmes pharmaceutiques, etc.). Souvent, le pharmacien se fait seconder par une assistante en pharmacie ayant fait une formation post-graduée en gestion administrative ou par son comptable.

Interview avec des pharmaciens

Pharmapro publie des interviews de pharmaciens travaillent en Suisse, découvrez notre série

Adresses utiles

Office Fédérale de la Santé publique
3003 Berne
www.bag.admin.ch

PharmaSuisse
Société suisse des pharmaciens
Stationsstrasse 12
Case postale
3097 Liebefeld
Tél.: 031 978 58 58
URL: http://www.pharmasuisse.org

Société suisse des pharmaciens et de l'administration et des hôpitaux (GSASA)
3000 Bern
Tél.: 0848 04 7272
URL: http://www.gsasa.ch

Facultés de pharmacie

En français

Université de Genève (UNIGE) - Faculté des sciences pharmaceutiques
Ecole de pharmacie
1205 Genève
022 379 35 91
http://epgl.unige.ch/pharm/fr/

Université de Lausanne (UNIL) - Faculté de biologie et de médecine, Ecole de biologie
Biophore
1015 Lausanne
021 692 40 10
http://www.unil.ch/fbm

Université de Fribourg
Faculté des sciences
Ch. du Musée 8
1700 Fribourg
Tél.: 026 300 84 50
URL: http://www.unifr.ch/science/

Université de Neuchâtel
Faculté des sciences
Secrétariat
Rue Emile-Argand 11
2000 Neuchâtel
Tél.: 032 718 21 00
URL: http://www2.unine.ch/sciences

En allemand

Université de Bâle
Petersplaz 1
CH-4003 Bâle
Tél. : 061 267 31 11
http://www.unibas.ch/

École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ)
Rämistrasse 101, 8006 Zürich
Tél. : 044 632 11 11
http://www.ethz.ch/

Découvrez toutes les offres d'emploi pour pharmaciens sur notre site Pharmapro


Interview avec des pharmaciens

Pharmapro publie des interviews de pharmaciens travaillent en Suisse, découvrez notre série

Lire aussi: Comment devenir une bonne pharmacienne ? Conseils aux jeunes (du blog Pharmama.ch)

Photo: © Kadmy - Fotolia.com


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news