Médecine - Quand l'IA aide à détecter une malformation cardiaque d'emblée


ZURICH - Des chercheurs zurichois ont développé un modèle d'intelligence artificielle capable de reconnaître un type de malformation cardiaque chez les nouveaux-nés. Leur trouvaille permet de réduire les diagnostics manqués d'hypertension artérielle pulmonaire.

Il est important de détecter et de traiter rapidement cette maladie, écrit mercredi l'EPF Zurich dont des chercheurs en données médicales ont mis au point le nouvel outil avec des spécialistes de la clinique Kuno St. Hedwig à Ratisbonne (D). Un traitement précoce augmente les chances du nouveau-né.

L'hypertension artérielle pulmonaire entraîne un rétrécissement de l'artère pulmonaire après la naissance. Sous son effet, l'artère risque même de se refermer au cours des premiers jours ou des premières semaines après la naissance. Ce phénomène provoque des crises d'étouffement chez les nouveaux-nés. Le traitement permet d'élargir ou d'ouvrir les artères pulmonaires grâce à de l'oxygène fortement concentré.


Savoir-faire rare en la matière

Détecter la maladie est toutefois très fastidieux et nécessite beaucoup d'expérience, souligne l'EPFZ. Le diagnostic exige un savoir-faire aussi rare que spécifique. L'équipe de chercheurs a donc développé son modèle d'intelligence artificielle (IA) pour le faciliter.

Ce dernier a été réalisé sur la base d'images vidéo d'échocardiographies pratiquées sur 192 nouveaux-nés. Une fois mis au point, il a détecté 80 cas d'hypertension artérielle pulmonaire sur 90. Dans 65 cas sur 85, le modèle a aussi évalué correctement le degré de gravité de la maladie. L'étude en question a été publiée dans la revue spécialisée "International Journal of Computer Vision".

Le diagnostic final reste toutefois établi par un être humain, souligne Julia Vogt qui a dirigé l'étude à l'EPFZ. Selon la professeure en science des données médicales, il est donc primordial que l'humain puisse comprendre, comment l'IA détecte les cas. Ainsi, le modèle mis au point signale sur les images vidéo les zones qui lui paraissent concordantes. Le corps médical peut donc vérifier les particularités détectées par l'IA sur le coeur ou ses vaisseaux.

Le 13 mars 2024. Sources : Keystone-ATS. Crédits photos: Adobe Stock, Pixabay ou Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

N'oubliez pas de vous inscrire ci-dessous à notre newsletter spéciale concernant le monde de la biotechnologie et de l'industrie pharmaceutique et recevez des news pertinentes, gratuit!

Offres PUSH

Pharmacien/ne clinicien/ne, Marin-Epagnier (NE)

Les dernières news

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite du vendredi