PUBLICITE

Mises à jour médicales - semaine 31/2018

PUBLICITE

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 31/2018 (mise à jour le 30 juillet 2018)

27 juillet 2018

Prévention d’Alzheimer - Etude importante pour la science
Abaisser fortement la pression artérielle grâce à des médicaments permettrait de diminuer significativement le risque de démence comme Alzheimer, selon une étude présentée le 25 juillet 2018 à Chicago lors d’un congrès international sur Alzheimer. Une étude est considérée comme préliminaire lors d’une présentation à un congrès, la publication dans une revue scientifique de référence devrait avoir lieu d’ici fin 2018, selon CBSNews.

Dans cette étude, les personnes traitées avec des médicaments hypotenseurs avec un objectif de tension à 120 mmHg (en France on parle aussi de 12) au lieu de 140 mmHg (14) avaient 19% en moins de risque de souffrir de déficience cognitive légère. Dans cette étude avec des fonds du gouvernement fédéral américain et réalisée sous la direction du prestigieux hôpital Wake Forest Baptist Medical Center en Caroline du Nord plus de 9’000 personnes souffrant d’hypertension ont été suivi. La moitié des participants ont reçu 2 médicaments pour atteindre une tension de 140 (14) et l’autre moitié a reçu 3 médicaments pour arriver à une tension de 120 (12). Les participants avec une tension cible de 120 ont présenté aussi moins de signe de dégâts dans leur cerveau après un test d’imagerie médicale. On sait qu’une déficience cognitive légère (DCL) peut se transformer en démence comme Alzheimer des années plus tard. Ainsi, les scientifiques n’ont pas pu encore clairement prouver qu’abaisser la tension à 120 mmgHg mène directement à une diminution des cas démences comme Alzheimer. Les scientifiques estiment toutefois qu’une diminution de la DCL est comme le cholestérol dans la prévention d’une crise cardiaque. Autrement dit, tout indique que diminuer la DCL devrait permettre de prévenir les cas de démence.

James Hendrix de l’Alzheimer Association aux États-Unis résume bien cette étude : “On sait depuis longtemps que l’hypertension n’est pas bonne pour le cœur, on sait aussi maintenant qu’elle n’est pas bonne pour le cerveau.” M. Hendrix interrogé par CBS n’a pas participé à cette étude. Ce travail de recherche a aussi confirmé un résultat largement connu de la communauté médicale, abaisser la tension mène à une diminution des événements cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde.
Lire notre dossier complet sur Alzheimer

Le 30 juillet 2018. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Fotolia.com

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news