PUBLICITE

3 qualités à rechercher chez un candidat, au-delà des compétences techniques

PUBLICITE

ARTICLE POUR PROFESSIONNELS - LEADERSHIP

CHICAGOLe monde de la pharmacie d’officine est très régulé au niveau du marché du travail. Un pharmacien devra disposer d’un diplôme valable en Suisse, de même pour une assistante en pharmacie. Le premier tri pour un employeur est donc relativement facile, par exemple s’il recherche un *pharmacien il devra s’assurer que le candidat ait un diplôme valide. Mais un élément fondamental, pour ne pas dire absolument nécessaire en officine, est d’engager un candidat qui s’adapte et amène de la valeur à l’équipe de la pharmacie en place. Ce n’est pas toujours facile de sélectionner ou d’identifier la bonne personne parmi plusieurs CV reçus. Un livre à succès publié il y a quelques mois pourrait vous donner des pistes intéressantes afin de recruter la bonne personne. 

3 vertus

L’auteur à succès et spécialiste du management Patrick Lencioni a publié un livre en avril 2016 qui porte le titre : « The Ideal Team Player: How to Recognize and Cultivate The Three Essential Virtues » (en traduction libre : L’acteur idéal d’une équipe : Comment reconnaître et cultiver les 3 vertus essentielles). Il apparaît souvent dans la liste des livres les plus vendus du plus célèbre journal d’économie des Etats-Unis « The Wall Street Journal ». Autre preuve du succès du livre, le 31 octobre 2016 il se classait parmi les 1'000 livres les plus vendus des Etats-Unis sur Amazon.com tout genre confondu.
Dans ce livre, le spécialiste américain du management mentionne 3 vertus à rechercher chez un nouveau candidat ou à cultiver chez les employés déjà en place, y compris et surtout les cadres comme la gérance.

1. l’humilité (en anglais humility)

2. l’envie de travailler, avoir faim (en anglais hungry)

3. l’intelligence émotionnelle (en anglais smart with people)

Ces 3 vertus paraissent évidentes mais lorsqu’on va donner quelques exemples, vous comprendrez mieux l’intérêt de cette méthode. Il est important que le candidat dispose de ces  3 qualités, pas de 1 ni même de 2 mais bel et bien des 3. Si une qualité, ou même plusieurs, venai(en)t à manquer c’est la responsabilité du chef ou du leader d’essayer de renforcer ces qualités.

1. L’humilité

Il y a plusieurs définitions possibles de l’humilité. Un point important mentionné par Patrick Lencioni est d’être capable de reconnaître ses propres erreurs, pardonner ou "oublier" rapidement les erreurs des autres membres de l’équipe.
Pour le chef ou leader de l’officine, il s’agira aussi de considérer les idées ou travaux venus de son équipe, c’est-à-dire de ne pas prendre tous les succès sur soi, mais « rendre à César ce qui appartient à César ».
Si par exemple une assistante en pharmacie a eu une excellente idée de vitrine de Noël et que les clients ont apprécié, il est important que le chef (ex. gérant) informe le reste de l’équipe et donne crédit de ce succès à cette assistante en pharmacie.  
Un autre aspect plus facile à comprendre de l’humilité est d’éviter une attitude arrogante et égoïste. Finalement, il s’agira aussi de reconnaître ses points faibles.

2. L’envie de travailler – Avoir faim

Pas besoin de trop d’explications pour ce 2ème point. Patrick Lencioni utilise plutôt le terme « avoir faim ». Avoir l’envie d’être meilleur, de faire plus que la moyenne. Dans une officine, avec un environnement parfois compliqué au niveau économique et la baisse du prix des médicaments, c’est une qualité absolument essentielle. Chaque employé doit amener de la valeur à la pharmacie en étant concentré sur les clients/patients.
La passion est aussi un élément important, chaque employé devrait être passionné ou au moins engagé dans son travail. C’est la responsabilité du leader de la pharmacie de chercher à motiver au maximum son équipe. Il faut remarquer que cette qualité est surtout fondamentale pour un chef d’équipe, par exemple un gérant d’une pharmacie ou co-gérant. Car c’est lui qui va ensuite « contaminer » l’équipe avec son énergie ou sa passion. Si au contraire le chef est paresseux, on peut s’attendre au pire pour la performance de la pharmacie.

3. L’intelligence émotionnelle (smart en anglais).

C’est toute la notion ici d’empathie, de respect des membres de l’équipe et dans une pharmacie bien sûr aussi des clients/patients. Il est intéressant que la personne sente de l’intérêt et de la curiosité pour les autres membres de l’équipe, notamment dans leur vie privée en s'intéressant à leur famille (par ex. lors de difficultés comme un décès). L’écoute et des mots appropriés sur un ton diplomatique sont aussi très importants pour garantir l’harmonie de l’équipe.

3 cercles

Le concept des cercles. Si on considère ces 3 vertus par des cercles. On obtient 4 intersections, 3 lorsque 2 vertus sont présentes et 1 au centre lorque la personne a toutes ces vertus.

Sans rentrer dans tous les détails, un candidat qui est humble et dispose d’intelligence émotionnelle pourrait être qualifié de « gentil paresseux ». Une personne qui a l’envie de travailler et dispose d’intelligence émotionnelle mais n’est pas humble, est comme un « politicien habile, voire arriviste ». Finalement une personne humble avec une envie de travailler mais sans intelligence émotionnelle peut souvent faire quelques dégâts comme une « brute » malgré « un bon fond ». Bref, comme on peut le voir, avoir seulement 2 qualités n’est pas suffisant pour atteindre l’excellence et donner de la valeur ajoutée à l’équipe. Il est important qu'une personne puisse avoir ces 3 vertus pour que l'équipe fonctionne de façon positive. 

Comment recruter un candidat avec ces 3 qualités ?

Il est évident que la réponse est difficile et complexe. C’est une raison pour laquelle il existe dans les entreprises un département des Ressources Humaines (RH) et souvent ces professionnels ont étudié la psychologie. Le risque est que pendant l’entretien d’embauche le candidat fasse croire qu’il est humble, travailleur et avec une bonne intelligence émotionnelle. Parfois et après l’engagement, la vraie personnalité de ce nouvel employé peut apparaître et réserver des surprises désagréables.
Une bonne idée est d’effectuer une période d’essai (par ex. 1 jour voire plus) directement dans la pharmacie, demander des références à son ancien employeur. Vous pouvez aussi recruter une personne qui ne dispose pas de ces qualités et essayer de les améliorer par le management, même si changer le caractère d’une personne est toujours une tâche bien difficile. Si vous n’avez pas un département de RH comme c’est le cas dans la plupart des pharmacies indépendantes et avez les moyens, faire appel à un consultant externe spécialiste en recrutement peut aussi être une bonne idée.

Bonus: une bonne question à poser pendant l'entretien d'embauche est d'utiliser des questions de projection. Par exemple si vous aimeriez tester l'honnêteté d'un candidat. Vous pouvez poser cette question, "Quel est le pourcentage d'employés qui volent plus de 10 francs par mois (équivalent de 10 francs par ex. en stylos, feuilles de papier, argent, etc) dans une entreprise ?" Si vous aimeriez connaître la réponse et savoir que faire de cette question et de sa réponse, envoyez un e-mail à Pharmapro.ch par notre formulaire et nous vous donnerons la réponse (il faudrait éviter que les candidats connaissent la réponse...)

Le 1er novembre 2016. Par Xavier Gruffat. Sources : sommet de leadership qui s’est tenu en août 2016 dans la région de Chicago (Etats-Unis) - The Global Leadership Summit 2016. Remarque : *par simplification le masculin a en général été préféré dans cet article.

En savoir plus ? Découvrez son livre "The Ideal Team Player: How to Recognize and Cultivate The Three Essential Virtues" en vente sur Amazon.com

Nos abonnements pour employeurs

Découvrez toutes nos formules d’abonnement




PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news