PUBLICITE

Tiques - Prévenir le danger des piqûres de tiques

PUBLICITE

LUCERNE - La saison des tiques commence au printemps. Ceux qui évitent les broussailles et les sous-bois, portent des vêtements fermés, utilisent des insectifuges et vérifient s'il y a des piqûres de tiques après un séjour en forêt ou dans le jardin peuvent se protéger des piqûres et de leurs conséquences.

La tique est particulièrement active au printemps et en automne. L'arachnide a besoin de sang : Mais lorsqu’elle pique, elle peut transmettre des maladies. En Suisse, il s'agit principalement de la maladie de Lyme et de la méningo-encéphalite estivale précoce (MHE), appelée aussi FSME en référence à son nom allemand.

La MHE est causée par un virus et peut avoir une évolution sévère. Les tiques ne sont affectées par ce virus que dans certaines zones. Il existe un vaccin contre la MHE.

L'an dernier, le nombre de cas de MHE transmis par les tiques a atteint un nouveau record de 323 cas. Au cours de la période comparable de l'année précédente, il y a eu 191 cas. Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), cette maladie n'a été enregistrée que deux fois au cours des trois premiers mois de l'année en cours. En comparaison sur plusieurs années, c'est plutôt peu. L'expérience montre que le nombre de cas augmente fortement en avril et mai.

Pas de vaccination contre la maladie de Lyme

Il n'y a pas de vaccination contre la maladie de Lyme. Elle est causée par des bactéries et peut être traitée avec des antibiotiques. L'infection passe souvent inaperçue.

Selon le droit des assurances, les maladies causées par des piqûres de tiques sont des accidents. Les assureurs accidents ont enregistré environ 10 000 cas chaque année, a annoncé la Suva lundi. 95 pour cent des cas sont des cas de maladie de Lyme, environ 5 pour cent sont des infections MHE.

Selon la Suva, les accidents de tiques coûtent 11,6 millions de francs suisses par an. Les hommes sont touchés en majorité. Dans 90 % des cas, les victimes sont piquées pendant leur temps libre. 4900 accidents de tiques surviennent en marchant, 1600 à la maison ou dans le jardin, 300 en faisant du jogging et 900 à cheval, à vélo ou à la chasse.

Prévenir les piqûres par un comportement correct

Le risque de piqûre de tique peut déjà être réduit par un comportement simple, écrit la Suva. Si vous évitez les broussailles et les sous-bois, vous n'aurez pas de tiques.

Les vêtements fermés protègent également contre les piqûres de tiques. Si la couleur est claire, les tiques sont mieux détectées et peuvent être enlevées avant qu'elles n'atteignent la peau. La Suva recommande également l'utilisation d'antitiques pour la peau et les vêtements.

Après un séjour dans la forêt ou le jardin, le corps devrait être fouillé pour les tiques, écrit Suva. Si on en trouve une, il faut l'enlever le plus tôt possible à l'aide d'une pince à épiler ou d'une pince à tiques.

Le 12 avril 2019. Source : Keystone-ATS (traduit de l'allemand par une agence, Pharmapro Sàrl est client de Keystone-ATS en allemand). Crédits photos et infographies : Adobe Stock / Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl) 

Commentaires (0)







PUBLICITE

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news